8

Critique de 50 nuances de gras #1

par Pois0n le ven. 17 mai 2019 Staff

Rédiger une critique
Petits bidons et dos cassés

Derrière son titre ô combien peu flatteur rappelant l'un des pires étrons littéraires de ces dernières années et ne donnant clairement pas envie de découvrir le manga, se cache en réalité une petite série fort sympathique où, loin de la grossophobie tant redoutée d'après le résumé, règne plutôt la bienveillance et l'ode à acceptation de soi.

Ici, pas question de blâmer Erufuda pour son amour immodéré des frites, pas d'injonction à la perte de poids, au sport intensif ni au corps mince et pseudo-parfait, pas de condamnation arbitraire de la junk food : le message est plutôt « l'essentiel, c'est d'être bien dans son corps ». Le déséquilibre alimentaire de l'elfette ne représente en effet qu'une infime partie du scénario : à chaque chapitre, une nouvelle demoiselle aux origines surnaturelles, complexée à tort ou à raison par son physique, bénéficie de conseils simples à mettre en œuvre pour se sentir mieux dans sa peau. Tout le monde peut se retrouver dans l'une des héroïnes, entre celles accros à la malbouffe donc, celle qui travaille debout et a les jambes lourdes, celle qui passe sa journée penchée et a mal au dos, celle qui picole un peu trop... Derrière son côté humoristique, 50 nuances de gras (ce titre facepalm, bon sang...) se révèle donc plutôt didactique. On apprend des choses sur les muscles, le corps en général et la façon d'en prendre soin sans pour autant tomber dans le restrictif ou le contraignant. En revanche, inutile pour le moment de chercher un quelconque fil rouge, les chapitres de ce tome se bornant à présenter une par une les héroïnes.

Enfin, les deux derniers chapitres font office de hors-série, leur seul point commun avec l'histoire principale étant de présenter des demoiselles qui ne sont pas humaines.

Côté dessin, c'est très joli à regarder, et ça fait surtout plaisir de voir des héroïnes qui ne sont pas vraiment minces, même si tout sauf grosses non plus. Par contre, allergiques au fan-service, passez votre chemin, car ici, tout est bon pour mettre en valeur leurs formes plutôt généreuses ! Vêtements qui craquent, bains publics, ce n'est pas le propos du titre mais oui, on voit les filles intégralement dénudées. Rien de bien méchant non plus hein.

Que la série se dirige vers une véritable histoire ou continue sur la même lancée, ce premier tome est en tout cas une franche réussite. Dommage que le choix marketing totalement à côté de la plaque pour son titre risque de lui faire de tort, car son mélange humour / fond sérieux a pourtant tout pour plaire.

En bref

8
Positif

Discours bienveillant et pas moralisateur

Des héroïnes pas filiformes et attachantes!

C'est joli

Et plutôt drôle

Negatif

Aucun fil rouge

Le titre français

Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (218)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de 50 nuances de gras
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire