10

Critique de Le loup (Rochette)

par vedge le sam. 18 mai 2019 Staff

Rédiger une critique
Transfiguration

Jean-Marc Rochette, avec Ailefroide et particulièrement avec cette magnifique BD, a su partager son monde, celui de l’art, de la BD, de la montagne, au plus grand nombre.

Son trait devient plus accessible, s’épanouissant dans un univers qu’il connaît, celui de la montagne, avec ses dangers, ses contraintes et ses ravissements.

Il nous propose avec « Le Loup », une fable écologique, mystique et humaine.

Un vieil homme lassé de tout, privé de raison de vivre par la mort d’un fils dans une guerre lointaine, s’accroche à « sa » montagne.

Il défend « son » territoire et n’hésite pas pour cela à tuer une louve, en plein parc régional, en laissant un louveteau orphelin.

Il lui faudra un long et glacé parcours initiatique, pour passer de propriétaire à simple élément constitutif parmi d’autre du biotope dans lequel il vit et qu’il chérit.

Quand vos mains font de vous un tueur belliqueux, doit-on les perdre pour sauver son âme ?

J’ai dit le trait plus précis pour qu’il soit accessible, sans pour autant se départir de la force brute qu’il a toujours dégagé ; Il est ici mis en valeur de façon magistrale, par des couleurs parfaitement choisies, pour créer un univers entre le réel et le conte.

Hommage familial à son grand père, autoportrait dans le visage du personnage principal et dans son caractère violent, l’auteur se livre à nous.

Il nous propose une vision pessimiste d’un monde que l’humain a violé, spolié de ses ressources, parfois de ses attraits.

Le misanthrope pourtant, dans la morale de la fable, ne peut s’empécher de croire que quelque part, tout près, dans ces montagnes qu’il affectionne, une symbiose est possible, dans le respect d’une « biodiversité totale ».

Alors, même si le présent est sombre et l’avenir incertain, ce livre en forme d’exutoire pousse un cri, fort, violent et intelligible ; Un dernier appel avant que ne se déclenche la viloence de ceux qui ne peuvent plus laisser faire.

En bref

Récit intense dessiné et scénarisé de mains de maître, par un auteur au sommet de son art, qui a su le vulgariser sans se perdre, et a fait l’excellent choix de se faire seconder à la couleur pour gagner en clarté et en impact visuel.

10
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2112)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le loup (Rochette)
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire