7

Critique de Cheeky & Chubby

par Pois0n le lun. 20 mai 2019 Staff

Rédiger une critique
Des histoires courtes, mais de qualité

Après « Le parfum sucré du désir », voici qu'un nouveau recueil d'histoires courtes rejoint le catalogue de NihoNiba. Le créneau de Meme50, auteur du volume en question ? Les femmes aux formes généreuses. Dans les faits, si certaines des héroïnes ont bien quelques bourrelets, on ne peut pas à proprement parler de femmes « rondes », tout au plus sortent-elles des canons d'ultra-minceur habituels. Pas de crainte à avoir sur une quelconque fétichisation, a priori. En revanche, si les poitrines démesurées ne sont pas votre truc, passez votre chemin, car les demoiselles de ce recueil doivent clairement galérer pour trouver des soutifs à leur taille !

Cheeky & Chubby, ce sont dix histoires, dont certaines en deux parties. Si l'accent est bien évidemment mis sur le sexe, il y a toujours un minimum de contexte ou de développement des personnages, comme cet étudiant en sport-études tiraillé entre ses entraînements de base-ball et sa copine. Globalement, les ébats n'ont pas l'air de sortir de nulle part, la plupart des couples de ce recueil étant justement des personnages qui sortent déjà ensemble ou, a minima, se connaissent. Pour autant, ça n'empêche pas la variété des situations, entre les amis d'enfance, les nouveaux amoureux, les couples en devenir ou ceux qui, au contraire, s'apprêtent à être séparés par les études de l'un des deux. La plupart du temps, on ressent donc une certaine complicité entre les amants, qui communiquent sur leurs envies et se lâchent simplement ensemble. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les filles ne manquent pas d'initiative.

L'ambiance du recueil est donc plutôt légère et bienveillante, même si certaines histoires pourront heurter la sensibilité de certains, comme celle d'inceste qui ouvre le recueil. Meme50 a heureusement eu la bonne idée d'avoir recours à la bonne vieille technique du fantasme pour éviter de tomber totalement dans le glauque. Quant à ces sœurs qui se partagent le copain de l'une des deux, tout se passe entre adultes consentants. Non, il n'y a guère qu'une seule des histoires qui met vraiment mal à l'aise, à savoir « Un secret souillé », avec une scène de viol où l'héroïne souffre véritablement... avant de se mettre à sortir avec son agresseur, devenir perverse dans la foulée ET piéger une de ses copines pour qu'elle subisse le même sort. Certes, quand on a lu « Métamorphose » on a vu bien pire, mais reste que ça tranche avec le reste du livre, jusque-là axé sur des relations consenties et basées sur l'échange entre les partenaires.

A une histoire près, Cheeky & Chubby est donc un hentai assez soft dans son propos. Côté sexe, c'est également plutôt sage, sans bondage ni rien de ce genre, mais à défaut de pratiques obscures, le trait, lui, ne fait pas dans la dentelle, les angles de vue choisis exagérant souvent l'anatomie déjà hors-norme des filles. On voit les corps de toutes les façons possibles, il y a des poils et des fluides... bref, du hentai non censuré, quoi. Le trait est très dynamique, les visages expressifs et même les parties de jambes en l'air les plus calmes sont franchement agitées. Il y a donc un certain équilibre entre la scénarisation, assez douce, et la mise en scène, brute de décoffrage. Inutile de préciser que le trait de Meme50 est maîtrisé et très joli : les personnages sont tous bien différents, avec notamment une jolie variété dans les coiffures des filles ou les visages des persos masculins. Bon, évidemment, inutile de chercher des décors ici, donc précisons à la place que les attributs de ces messieurs-dames sont détaillés.

Niveau édition, c'est du NihoNiba, donc de haut niveau : SEIZE (!!!) pages couleur en début d'ouvrage, comprenant une courte intro, une histoire entière et la moitié d'une autre. L'impression comme le papier et la reliure sont d'excellente qualité, et aucune coquille ne vient gâcher la fête. Il y a même des bonus sous la jaquette.

Après un « Parfum sucré du désir » où le consentement était souvent aux abonnés absents et faisant la part belle au cul pour le cul, Cheeky & Chubby joue sur un autre tableau, où prime la communication entre les partenaires sans pour autant sacrifier au côté cru du sexe. Si vous aimez le genre et que les très gros seins ne vous rebutent pas, ce nouveau recueil a donc tout pour vous combler !

En bref

Si vous voulez de petites histoires de sexe sans prise de tête sans totalement sacrifier un minimum de scénarisation, Cheeky & Chubby s'avérera être une très bonne pioche. Malgré le format assez court des histoires, on a généralement le temps de faire connaissance avec les personnages. Ajoutez à ça le trait très réussi, une pointe d'humour et une ambiance légère (un chapitre mis à part) et vous obtenez un petit hentai tout doux.

7
Positif

La communication entre les personnages

Certains duos très attachants

Aucun sentiment de redondance

Planches très dynamiques

16 pages couleur!

Negatif

Le chapitre sur le viol, à vomir d'un bout à l'autre

Le goût douteux de celui sur l'inceste

Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (233)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire