8

Critique de The Magic Order

par Blackiruah le sam. 25 mai 2019 Staff

Rédiger une critique
Le prestige

Je vais être honnête. J’adore Olivier Coipel. C’est même surement mon dessinateur français préféré. Rien que ça.

Son talent est incroyable, il a une capacité à trouver des schémas de narration très originaux et a ce génie dans le design qui rend son style si unique. D’ailleurs, si j’aime le crossover “Siege”, c’est uniquement parce que l’artiste fait l’étalage de tout son talent et je ne vous parle même pas de “House of M” qui a droit à son autel à la maison.

Enfin bref, lorsque Mark Millar, qui a signé un contrat avec Netflix (un fait qui n’a pas surpris grand monde) annonce qu’il va créer une nouvelle série avec Olivier Coipel, ça a fait l’effet d’une bombe dans ma tête encore plus lorsque l’on nous annonce un récit autour du monde de la magie !

“The magic order” narre les fresques d’un ordre magique caché parmi nous qui subit l’assaut d’un assassin mystère qui tue l’un après l’autre chaque membre de l’organisation. Ça sera donc la famille Moonstone - quelque peu dissonante - qui va s’atteler à mettre fin à cette vague de meurtres qui nous amènera à découvrir tout un univers loin d’être féerique.

Mark Millar à la baguette, la lecture est dans la lignée de ses dernières œuvres. Elle est fluide, efficace et les quelques ressorts scénaristiques sont bien amenés même si anticipables. Comme toujours, la force de son récit réside dans ses personnages qui dépeignent des personnes dans l’ère du temps avec leurs soucis (tracas personnels et/ou familiaux), le tout dans un univers magique. Ce florilège de personnalités amène un cocktail détonnant pour ce récit et les personnages tout en nuance donnent de l’épaisseur au récit.

Mais comme toutes ses dernières œuvres, “Magic Order” garde cette idée d’oeuvre destinée à être adaptée (et elle le sera par Netflix sous forme de série), donc tout va un peu trop vite, l’auteur en garde sous le pied comme avec cet univers magique qui paraît assez convenu alors qu’il distille quelques idées assez fabuleuses.

Heureusement pour lui, c’est Olivier Coipel qui dessine l’oeuvre et c’est donc très beau à regarder. Les expressions de visages sont fabuleuses, son style si particulier, à mi-chemin entre iconique et réaliste, fait mouche. Mais je n’arrive pas à m’empêcher de penser que Mark Millar sous exploite les talents de l’artiste car le story telling reste assez convenu et finalement, nous n’avons que des flashs sur ce que le talent d’Olivier Coipel pourrait nous offrir, notamment le design du vilain mais encore une attaque d’un monstre de grande ampleur qui fait l’étalage d’un potentiel dingue vu que ponctuellement. C’est parfois assez frustrant mais bon…. Ça reste splendide !

En bref

“The magic order” offre une plongée dans la magie tout en gardant un pied à terre. C’est simple et efficace comme les derniers récits de Mark Millar et surtout bénéficie d’un énorme artiste en la personne d’Olivier Coipel. On peut rester frustré que le récit n’exploite pas plus profondément l’univers présenté mais reste une excellente lecture. Espérons que la suite exploite au mieux les talents de l’artiste : ça serait divin !

8
Positif

Olivier Coipel évidemment

Un univers à gros potentiel

des personnages charismatiques

Simple et efficace

Negatif

Un potentiel trop peu utilisé

Un prototype destiné à être adapté

Scénario très simpliste

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (497)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
22,00€
Boutique en ligne
22,00€
Boutique en ligne
22,00€
Boutique en ligne
22,00€
Laissez un commentaire