5

Critique de Orpheus of Midnight #1

par Pois0n le lun. 10 juin 2019 Staff

Rédiger une critique
Vous reprendrez bien une petite dose de gloom?

Orpheus of Midnight, c'est l'histoire de Kazushi, encore traumatisé à l'âge adulte par la perte de sa mère lorsqu'il était enfant et prisonnier depuis d'un cauchemar récurrent. Loin de n'être qu'une accroche prétexte à la romance, l'aspect psychologique est véritablement au cœur du récit. Tout tourne autour du cauchemar de Kazushi, qui se met peu à peu à changer au contact de Wabuka.

Il y a beaucoup de choses qui peuvent faire grincer des dents dans Orpheus of Midnight. Le début très capillotracté (Kazushi qui s'endort en deux secondes, les deux hommes qui s'installent ensemble au bout... d'une nuit !), l'aveu de Wabuka d'avoir tripoté son compagnon sans son consentement, le fait que Kazushi, à trente ans, dorme encore avec son père quand celui-ci est là... Certes, leur traumatisme explique ce dernier point mais ne le rend pas moins glauque pour autant. Et on en parle, du psy qui se comporte davantage comme un pote qu'autre chose ?

Mais à côté de ça, il y a heureusement du bon dans ce one-shot. Que l'on apprécie l'idée de la relation amoureuse comme remède à tous les maux – surtout pour quelque chose d'aussi ancré – ou qu'il ne s'agisse que d'un point négatif de plus, force est d'avouer que le cheminement de Kazushi est bien construit. Plus que l'évolution de ses sentiments en tout cas, qui tombent un peu comme un cheveu sur la soupe alors qu'il n'était jusque-là question que de dépendance affective. Le comble pour un manga dont l'aspect psychologique est le plus important ! Mais ce chemin vers la guérison n'est qu'une première étape : reste encore à affronter le boss de fin, à savoir le père, dont le trauma est au moins aussi important que celui du fils, s'il n'est pas pire... Et là, incompréhension : c'est la romance qui prend le dessus à ce moment-là, résolvant de façon très rapide les soucis de Fujimine senior. Peu importe, l'essentiel est là, à savoir l'importance de voir ce qu'il nous reste plutôt que ce que l'on a perdu. Orpheus of Midnight, ça parle aussi d'une famille, détruite par le drame et bancale depuis. Comment faire son deuil lorsque l'on se sent coupable ou que l'on n'a pas pu dire au revoir ? Comment se reconnecter aux siens sans voir sans cesse le vide laissé par la personne qui manque ?

Voilà pourquoi, malgré ses défauts, ce one-shot finalement plus maladroit qu'autre chose parvient à raconter une histoire douce-amère allant bien au delà de la simple romance. Pas d'humour ici, pas de niaiserie, juste du gloom et, heureusement, un peu d'espoir au bout du tunnel.

Difficile, donc, de le qualifier de « mauvais ». Impossible, même. Il y a des trucs qui ne vont pas, certes, mais le fond rattrape largement la forme.

Visuellement, ce n'est pas laid, mais pas spécialement beau non plus. La couverture vendait du rêve, mais à l'intérieur, c'est plus banal. Les décors sont souvent aux abonnés absents et le trait n'a rien pour le distinguer de la multitude de yaoi du marché. Par contre, Taifu nous a pondu un superbe objet-livre, avec un très bel effet argenté sur la couverture qui, du coup, en jette encore plus. Rien à redire sur la papier ni la reliure, pas de coquille à l'horizon non plus.

A vous de voir si les qualités du titre peuvent vous faire oublier ses défauts.

En bref

Perso, Orpheus of Midnight m'a laissé assez tiédasse. Le démarrage rapide - justifié plus tard dans l'épilogue, mais quand même - , l'absence de développement des sentiments et la résolution un peu facile de tout ça n'auront pas été gommés par le côté très psychologique et vraiment réussi du récit. Bref, c'est assez inégal.

5
Positif

Le traitement du deuil

Le cheminement de Kazushi pour surmonter son trauma

Très chouette objet-livre

Negatif

Le démarrage pas très crédible

Les attouchements sans consentement ce n'est PAS romantique (du tout)

Développement de la romance en retrait

Résolution un peu facile

Trait propre mais sans personnalité

Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (235)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Laissez un commentaire