8

Critique de B.P.R.D. - Un Mal bien connu #1

par Le Doc le dim. 7 juil. 2019 Staff

Rédiger une critique
The Devil you know....

Delcourt relance à nouveau la série d'albums du B.P.R.D. au tome 1 pour bien marquer le passage au nouveau cycle imaginé par Mike Mignola et Scott Allie...un cycle qui est en fait le dernier car les aventures des membres du Bureau de Recherche et de Défense sur le Paranormal ont pris fin aux Etats-Unis en avril 2019. Il ne reste donc que 15 épisodes, dont 10 sont compilés dans le volume qui vient de sortir, Un Mal bien connu.

La longue saga de L'Enfer sur Terre s'est terminée sur la victoire du B.P.R.D. et la défaite de l'Ogdru Jahad. Mais il ne s'agit pas d'une fin heureuse, loin de là...car il y a encore de nombreuses menaces sur cette Terre dévastée. La société tente de se reconstruire tant bien que mal...mais les monstres rôdent toujours et le démon Varvara compte bien en profiter en réunissant autour d'elle/lui ceux qui ont tout perdu en leur offrant la promesse de meilleurs lendemains dans un monde nouveau. Les crédules...

Il y a donc une atmosphère très lourde qui se dégage de ces épisodes. Le B.P.R.D. a remporté une victoire, mais pas la guerre et l'incertitude plane. La tension, notamment au sein de l'organisation, est palpable, aussi bien sur le terrain que dans le Q.G., grâce à la bonne caractérisation des personnages (il y en a beaucoup mais ce n'est jamais confus) et à de bonnes répliques qui appuient sur la complexité de la situation. 

Dans ces moments difficiles, il y a des morts, beaucoup de morts...mais aussi des retours importants. Et là, je ne divulgâche rien car il suffit simplement de jeter un oeil à la couverture. La vieille équipe est réunie, mais bien entendu rien n'est plus comme avant. Hellboy en particulier se comporte étrangement, ce qui entretient assez habilement le mystère sur sa résurrection. 

Laurence Campbell, Sebastian Fiumara et Mike Mignola (pour trois pages qui font la transition entre les deux arcs narratifs, Le Messie et Pandemonium) sont aux commandes d'une partie graphique toujours aussi solide, efficace dans les moments intimistes comme dans l'action dantesque. Et sur ce point, la deuxième moitié de Pandemonium est redoutable...tout comme la surprise de la dernière page. Un mal bien connu de nos héros...

Une histoire courte dessinée par Tim Sale et l'habituel (et toujours très intéressant) sketchbook commenté complètent le sommaire.

En bref

Encore un très bon volume pour cette série d'horreur post-apocalyptique qui ne manque pas de qualités. En attendant le grand final...

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (439)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
29,95€
Boutique en ligne
29,95€
Boutique en ligne
29,95€
Laissez un commentaire