9

Critique de Batgirl - Année Un

par Le Doc le mer. 21 août 2019 Staff

Rédiger une critique
Année Un

Après le succès de la mini-série Robin : Year One, les scénaristes Chuck Dixon et Scott Beatty ont continué d'explorer les débuts de la "Bat-Family" avec un deuxième titre sur le même format consacré cette fois-ci à Batgirl. Une suite préparée dès la fin de Robin Année Un par une scène qui voyait la jeune Barbara Gordon rencontrer brièvement par hasard le Duo Dynamique. La mini-série en 9 épisodes Batgirl Year One a été publiée aux U.S.A. de février à octobre 2003, avec un changement à la partie graphique puisque le talenteux Marcos Martin a pris la relève de Javier Pulido aux dessins.

Proposer une nouvelle version des origines d'un personnage ne signifie pas toujours faire table rase du passé. Dans ce cas précis, Dixon et Beatty se sont basés sur la manière dont Barbara Gordon a été introduite dans l'univers DC dans les années 60 tout en modernisant cette apparition initiale. Si Barbara Gordon n'est la première Batgirl, elle reste la plus célèbre et elle a été créée suite à la demande de William Dozier, le créateur de la série TV Batman des sixties, d'ajouter une héroïne féminine à la dynamique déjà bien établie des comics Batman. Dans Detective Comics #359 (1967), Gardner Fox et Carmine Infantino ont donc concocté "The Million Dollar Debut of Batgirl", une histoire dans laquelle la fille du commissaire Gordon devient une super-héroïne après avoir aidé Batman et Robin à stopper les plans du kitschissime super-vilain Killer Moth.

Ce premier exploit sert d'ouverture à Batgirl Year One, un premier acte entrecoupée de flashbacks qui nous permettent d'en savoir plus sur la jeune femme, son métier, sa relation avec son illustre père. La place du père est d'ailleurs un déclencheur important dans sa décision de revêtir un costume de Batgirl au bal masqué pris pour cible par Killer Moth, à l'opposé de son admiration pour le Chevalier Noir dans sa première origine. C'est ce qui fait aussi l'intérêt de ce Year One, ne pas oublier le passé tout en enrichissant la place que tient Batgirl dans l'univers Batmanien. Un Batman qui n'est jamais très loin quand Barbara Gordon décide de pousser plus en avant son envie de rendre la justice.

Chuck Dixon et Scott Beatty annoncent également les développements futurs de Batgirl avec des éléments qui préfigurent les Birds of Prey (la première rencontre avec Black Canary) et Oracle tout en donnant une place plus importante à Killer Moth. Ce qui donne des chapitres denses, pas avares en rebondissements, avec un excellent casting secondaire.

Comme celui consacré à Robin, ce Year One est très bien écrit et joliment caractérisé, une lecture fluide, agréable qui tient en haleine chapitre après chapitre...des pages superbement dessinées par un Marcos Martin au style aussi élégant qu'énergique ! 


En bref

9
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (472)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batgirl - Année Un
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Laissez un commentaire