8

Critique de Docteur Strange #1

par Auray le dim. 25 août 2019 Staff

Rédiger une critique
Un besoin d'espace

Bon, ça y est, on y est aux aventures de Docteur Strange sans Donny Cates, et je dois l'avouer, c'est avec un peu d'inquiétude que je tiens ce livre entre mes mains. Pourtant, je suis attiré par le fait que la scène ici se passe dans l'espace... Comment on en arrive là ? Et surtout, a-t-on gardé le chien fantôme Bats, cette pierre à l'édifice qui tenait tant à son créateur précédent ? Découvrons-le dès à présent aux côtés cette fois de Mark Waid (Daredevil, Champions, Captain America, Avengers), sur les illustrations de l'Espagnol Jesús Saiz (Captain America : Steve Rogers, Avengers, Checkmate chez DC ou The OMAC Project).

Stephen Strange est au plus bas, après avoir subi les attaques consécutives d'Empirikul (rappelez-vous les tout premiers 100% du renouveau sur le titre Docteur Strange par Jason Aaron), de Loki, qui lui, avait carrément volé son titre de sorcier suprême (Docteur Strange Legacy en 100%) ; et enfin, il a lutté contre le grand Méphisto à Las Vegas (voir Damnation en Marvel également en 100%). C'est donc épuisé que celui-ci cherche encore une fois plus de pouvoir pour protéger correctement la Terre, et peut-être un peu pour son ego aussi, et quoi de plus normal que de retrouver quelqu'un qui en a un aussi surdimensionné : Tony Stark !

C'est surtout un véritable clin d'oeil à la période Marvel Now, où Iron Man était parti dans l'espace pour s'aérer et temporairement se retrouver dans l'équipe des Gardiens de la Galaxie. C'est donc tout naturellement que celui-ci propose de même à notre cher sorcier. J'ai trouvé l'idée vraiment bonne, car on ressent un peu la même chose qu'à cette époque, où chaque chapitre est une nouvelle expérience. « Nouvelle », rien de vraiment nouveau, puisque celui-ci a déjà exploré d'autres dimensions ressemblant fortement à l'espace, comme lu précédemment par exemple dans le Marvel Vintage, « une réalité à part », signé de la main de Steve Englehart. Pourtant, ici tout est différent, puisque l'on continue la quête personnelle de Strange commencé au tout début par Jason Aaron.

L'intérêt de ce titre, c'est son croisement avec le sofcover d'Infinity Wars, où l'on voit comment Stephen trouve la pierre du temps, ou encore la découverte de la charismatique Kanna, arcanologue de métier, comprendre chercheuse d'objets ésotériques. Ça tombe bien, Strange est dans cette optique en ce moment, mais celle-ci va subir des actions parfois néfastes du sorcier. On découvre aussi des Skrulls, ou Eoffren, l'artisan de Nidavellir, qui a un rôle important dans la montée en puissance de notre magicien. Forcément, on fait tout de suite les liens avec les films Marvel dans ces moments ou Thor. Enfin, dans les dernières pages, tout change lors de notre lecture, on se demande alors ce qui se passe... j'ai adoré ce cliffhanger qui donne envie de lire rapidement la suite.

Mais, je ne vous aie pas encore écrit quelques mots sur le dessin qui est absolument magnifique, celui-ci nous montre des pleines pages avec des décors contenant une architecture réfléchie, ou comprenant des vues en contre-plongée incroyables lors des scènes d'action, et les personnages sont tout simplement beaux, sans défaut, jusqu'au costume bien idéalisé. Un travail incroyable qui transcende un scénario déjà bien accompli, le tout donne une impression de grandiose.

Pas facile de reprendre le flambeau après le Docteur Strange Legacy de Donny Cates, pourtant, en nous proposant complètement un autre décor comme l'espace, on se retrouve avec une ambiance totalement différente tout en suivant toujours la quête de pouvoir absolu du Sorcier Suprême. Et, Jesús Saiz fait également de la magie sur ce titre à chaque case.

En bref

Je ne pensais pas ravoir un coup de cœur si puissant sur ce titre qui sort de l'ordinaire tout en en gardant l'essentiel : une quête personnelle et Bats ! En plus, c'est beau à voir, alors n'attendez plus pour vous procurer ce titre qui décidément depuis 2016 pour la France, reste d'une qualité indéniable.

8
Positif

Le scénario de Mark Waid qui propose une aventure hors du commun

Les dessins de Jesús Saiz extraordinaires et réfléchis

Le lien avec Infinity Wars

Les brèves apparitions de Bats, le chien superstar

Negatif

La suite vite, j'ai lu le tout trop vite !!!!!!

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (271)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Docteur Strange
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Laissez un commentaire