10

Critique de Batman - The Dark Knight Returns

par Le Doc le ven. 30 août 2019 Staff

Rédiger une critique
Le retour du Chevalier Noir

Je l'avoue : même si j'ai commencé à lire des comics dans la première moitié des années 80, il m'a fallu beaucoup de temps avant de lire The Dark Knight Returns (1986), monument de l'oeuvre de Frank Miller, dans son intégralité. Je n'étais pas là pour la première édition française chez Aedena, je pense avoir lu un des albums Zenda (mais pas les quatre, c'est certain) et je n'ai pas eu la version Delcourt. Ce n'est qu'en 2008, avec l'album de Panini publié dans leur collection DC Absolute que j'ai enfin pu apprécier l'une des plus importantes mini-séries comics des eighties

Parfois, on peut être déçu après une longue attente et après avoir lu autant de commentaires dithyrambiques sur une oeuvre. Bon là, je ne vais pas faire durer le suspense : 22 ans après sa sortie, j'ai été soufflé par la puissance de ce récit dystopique qui voit un Bruce Wayne vieilli et affaibli reprendre du service pour combattre le gang des "Mutants" qui terrorise Gotham City. un retour qui va également enclencher une série d'événements qui vont précipiter Batman sur le chemin de la police, du gouvernement et d'un vieil ami pour un affrontement épique et palpitant.

Tout a été dit sur The Dark Knight returns et je ne vais pas être original. La mini-série de Frank Miller, Klaus Janson et Lynn Varley (développée notamment avec l'aide de Dick Giordano et John Byrne qui a suggéré de faire du nouveau Robin une fille) demeure un modèle d'histoire se déroulant dans un univers alternatif. Si découvrir les versions futures des super-héros et l'évolution de leurs relations est toujours un aspect divertissant de ce genre de récit, la force des propos de l'auteur est toujours aussi prégnante. Une place importante est par exemple réservée aux médias, pour une charge qui n'a rien perdu de sa verve et de sa hargne.

Graphiquement, c'est également très percutant, avec une excellente utilisation d'un découpage le plus souvent composé de pages de 16 cases, cases qui peuvent prendre différentes formes, comme celles d'écrans de télévisions. Il y a beaucoup d'excellentes trouvailles visuelles, comme cette recréation de la fameuse scène de la chauve souris, où le chiroptère fracasse littéralement les quatre dernières cases qui "remplacent" les fenêtres.

Batman : The Dark Knight Returns est une BD coup de poing à l'efficacité intemporelle...un putain de chef d'oeuvre qui se suffit à lui-même et qui n'avait pas besoin de suite. Je n'ai d'ailleurs jamais terminé The Dark Knight strikes again, le médiocre second volet qui ne m'a donné envie de poursuivre avec le récent The Dark Knight III : The Master Race.



En bref

10
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (472)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batman - The Dark Knight Returns
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire