7

Critique de Epiphania #2

par vedge le mer. 25 sept. 2019 Staff

Rédiger une critique
Tuez-les tous

Ce deuxième tome est plus ouvertement radical et politique, polémique aussi.

Là où le premier opus se présentait comme un conte autour d’un enfant en pleine transformation adolescente pour devenir adulte, le deuxième décrit la voie de la violence, de l’extrémisme, du terrorisme aveugle.

S’appuyant sur un discours écologique bien rodé de la destruction de l’écosystème par notre seule espèce, il soumet l’hypothèse de notre extinction pour la sauvegarde de la planète.

L’enfant, lui, est devenu un jeune adulte qui reste entre deux mondes, grâce à l’amour qui lui fut donné par son père, son amie et la mère de celle-ci.

L’amour de son enfant suffit-il à en faire un adulte conscient de ses choix et de leurs conséquences ? Disons qu’il y contribue.

Le dessin simple et efficace est plus sombre et affirmé dans les couleurs pour ce tome 2.

Cette série oblige le lecteur à réfléchir sur sa responsabilité en tant qu’individu et en tant qu’espèce au sommet de l’évolution.

Oui nous détruisons plus que nous ne créons. Oui nous épuisons les ressources.

Est-il encore possible d’en prendre conscience ou faut-il un cataclysme aussi violent que celui décrit pour réveiller les consciences ?

La série a pris un tournant marqué vers l’analyse sociale, sociétale et écologique qui est en passe de figurer au premier plan de l’intrigue.

Attention, point trop n’en faut et les mots couverts du premier tome avaient autant si ce n’est plus de poids et d’impact sur le lecteur sans nuire au récit.

En bref

Conte fantastique sur la différence et l’évolution de la planète terre et de ses occupants.

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2286)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Epiphania
Boutique en ligne
23,00€
Boutique en ligne
23,00€
Boutique en ligne
23,00€
Boutique en ligne
23,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)