Le pouvoir du Seigneur est en moi ! Je le sens !

"- Pourquoi tu aides les méchants ?

- Ils disent que vous êtes Satan !

- Et eux, tu les crois ?"

Dans ce beau pavé concocté par les éditions Bliss Comics, le lecteur français peut finalement découvrir les premiers épisodes de la série Archer & Armstrong publiés par Valiant dans les années 90. Le volume se concentre sur l'intégralité des numéros écrits et dessinés par le co-créateur des personnages, Barry Windsor-Smith. Le talentueux scénariste et dessinateur britannique venait de terminer ce qui reste un de ses travaux les plus connus (la saga Weapon X pour Marvel, sur le passé de Wolverine) lorsque Jim Shooter lui demanda d'intégrer Valiant Comics. Au début des années 90, Valiant est vite devenu le troisième éditeur du marché des comics, derrière Marvel et DC, et Barry Windsor-Smith en fut le directeur créatif et l'un des principaux auteurs.

Mais il ne fallut pas attendre longtemps avant que Barry Windsor-Smith exprime son mécontentement sur les méthodes des responsables de Valiant qui lui rappelaient un peu trop celles de Marvel (il s'est souvent exprimé contre les contrats work-for-hire). BWS a donc quitté Valiant après avoir complété le douzième épisode de Archer & Armstrong, série ensuite reprise par le scénariste Mike Baron.

Cet album compile donc les épisodes 0 à 12 du titre originel Archer & Armstrong. Sur les trois premiers numéros, Barry Windsor-Smith a collaboré avec Jim Shooter et Bob Layton pour poser les bases de l'histoire des deux héros qui se retrouvent très rapidement liés au reste de l'univers Valiant à travers le méga-crossover en 18 chapitres Unity, qui fait participer tous les protagonistes de ce nouveau monde super-héroïque. Mais avant cela, le #0 nous permet de faire connaissance avec ces deux personnages qu'apparemment tout oppose.

Obadiah Archer est un jeune expert en arts martiaux qui a un contrôle total de son corps et de ses mouvements. Archer a échappé à ses monstrueux parents, des fanatiques religieux, mais lorsqu'il revient se venger d'eux, il découvre qu'ils sont en prison. Privé de son but principal, il erre perdu jusqu'à ce qu'il rencontre Armstrong. De son vrai nom Aram, Armstrong est un immortel bon vivant et quasi-invulnérable. Ce qui est amusant dans un premier temps, c'est que Archer ne croit pas aux histoires de Armstrong, jusqu'à ce que des preuves irréfutables lui permettent d'effacer ses doutes sur les contes de l'opulent guerrier. 

Après un malentendu apporté par une organisation qui deviendra l'ennemi récurrent du duo, la Secte, Archer & Armstrong s'allient et sont transportés en pleine saga Unity. Bon, je ne trouve pas vraiment que commencer la série par un crossover était une bonne idée. Le parcours de A & A pendant cette histoire reste cantonné dans leur titre mais les nombreuses ellipses n'aident pas à s'impliquer comme il le faudrait dans le déroulé des événements. À partir du #3, les choses reprennent là où elles s'étaient arrêtées avant cette "distraction" et l'odyssée de nos deux bonhommes peut vraiment commencer. 

Une grande aventure (avec en fil rouge la recherche de la sacoche aux grands pouvoirs de Armstrong) qui va les mener de l'Amérique en Angleterre en passant par l'Italie et la France, les faire rencontrer et combattre les ennemis les plus invraisemblables tout en faisant équipe avec des dieux, des déesses et des super-héros. C'est superbement illustré (BWS fait juste deux pauses, à l'occasion desquelles il est remplacé par Art Nichols et Bernard Chang et c'est plutôt pas mal, très dynamique), les rebondissements s'enchaînent tout comme les situations les plus rocambolesques (dont une revisite très spéciale des Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas). Il y a une ambiance particulière qui se dégage de cette série, un humour qui ne fonctionne pas toujours à plein régime mais qui est tout de même souvent savoureux. Et les deux héros titres se révèlent très attachants. 

En bonus, Bliss Comics a ajouté les épisodes 6 et 7 de la série Eternal Warrior écrits et dessinés par Barry Windsor-Smith (ne connaissant pas le personnage et son histoire, il m'a quand même fallu quelques pages...presque la moitié du #6 en fait...pour bien rentrer dans le récit) ainsi qu'une galerie d'illustrations et de couvertures en couleurs et en N&B.

En bref

Au final, et malgré quelques petites réserves, ce copieux album embarque le lecteur dans une étonnante virée, une véritable découverte d'un pan de l'ancienne continuité Valiant. Une très bonne initiative de Bliss Comics !

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (482)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Laissez un commentaire