7

Critique de La fin du monde en trinquant

par ginevra le sam. 12 oct. 2019 Staff

Rédiger une critique
Une Russie impériale et animalière

J'avais adoré "Le crépuscule des idiots" du même auteur, mais cet album m'a un peu déçue en comparaison. Si ses graphismes sont toujours aussi superbes, j'ai eu plus de mal à adhérer à cette histoire de météorite devant atterrir en Sibérie. Bien sûr, j'ai pensé à l'impact de la Toungouska mais il a eu lieu début XXe siècle et pas sous Catherine II de Russie.

L'usage de personnages animaliers me perturbe toujours quand il y a des chevaux, des loups, des chiens… qui restent simplement des animaux. Cela m'empêche de m'imaginer dans le monde créé par l'auteur.

Côté répliques, Jean-Paul Krassinsky est toujours aussi coupant et direct quand il fait dire à l'astronome : "Sa Majesté n'était pas orthodoxe non plus à son arrivée en Russie… Pas même russe" quand Catherine II apprend qu'il est un juif converti à l'orthodoxie. Dans la vraie Russie de l'époque, sa tête aurait sauté rapidement!

Assurément très drôle avec une fin inattendue… donc à découvrir.

En bref

A découvrir pour le scénario et pour des répliques qui claquent.

7
Positif

scénario impeccable

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1826)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de La fin du monde en trinquant
Boutique en ligne
25,00€
Boutique en ligne
25,00€
Boutique en ligne
25,00€
Boutique en ligne
25,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)