Petit délire immobilier de fantasy

Jeune Dragon recherche appartement... fait partie de l'un de ces nouveaux titres (plutôt soignés, il faut dire ) d'une collection shonen / fantasy issue des éditions Soleil Manga. Avec L'Imprimerie des Sorcières, Jeune Dragon ... vol.1 bénéficie d'une édition visuellement assez réussie avec une jaquette écarlate et légèrement brillante. Un titre soigné qui conforte cette optique éditoriale située dans un univers charmant et confortable de fantasy.

Plus précisément, ce titre se situe dans un registre largement humoristique avec pas mal de parodie, des personnages burlesque  et bon nombre de références culturels et geeks, et spécialement  autour du gaming ( Monster Hunter par exemple).

Dans l'ensemble, nous avons un premier volume qui n'est pas du tout désagréable à lire. C'est une lecture du second degrés totale, délirante comme tout , accessible à un large public, le tout servi par un dessin assez fin, détaillé, et qui fait preuve d'une grande générosité dans son univers de fantasy. 

De bonnes qualités, si on cherche une lecture posée et décalée, mais, malgré tout, je dois bien avouer que je n'ai pas été vraiment convaincu par ce premier volume ( qui compte actuellement déjà cinq tomes au Japon) . La principale raison est que ce Jeune Dragon se mord un peu la queue, en un seul tome, le scénario tourne en rond et ne possède pas vraiment d'envergure alléchante ou ne semble promettre aucun fil narratif efficace pour la suite. 

Alors certes, il vaut mieux attendre ce que nous réserve le second volume pour voir dans quelle direction ce Jeune Dragon se dirige mais pour l'instant, nous avons surtout droit à une suite de gags parodiques avec un scénario qui oscille entre progressions et brutaux retours en arrières. Alors, je ne pense pas que cette série va promettre une intrigue digne de ce nom avec l'idéal d'une quête progressive riche en péripéties. Le parti pris est clairement humoristique et décalé. Si vous cherchez un titre comique sans prise de tête, pourquoi pas ? Cependant, personnellement,  j'ose espérer que cette série aura autre chose à offrir qu'un pauvre dragon totalement pleutre qui va enchaîner les différents visites immobilières à coups de gags plus ou moins comiques car c'est un schéma qui risque de devenir vite répétitif et qui, personnellement, peine déjà à me convaincre dès le premier volet. C'est peut-être d'ailleurs le problème d'ensemble des séries décalées, c'est aussi que ce sont des lectures du spontanées, à lire d'une traite mais qui ne sont pas forcément solides au niveau du suivi scénaristique. 

En l'espace d'un premier volume, le scénario tourne donc déjà en rond. Une impression négative qui est toutefois un peu atténuée par quelques bonnes idées. Déjà, nous avons droit à des personnages sympathiques. Le duo formé par le pleutre Letty et le bienveillant démon elfique Dearia est assez réussi. Letty est une figure burlesque, loin de l'image du féroce ou du divin dragon bien connu de la fantasy. Les mangakas arrivent à en faire une figure source de gimmicks humoristiques en raison de son côté doux et peureux. De plus, on ne peut pas reprocher aux auteurs de ne pas manquer d'inventivité et surtout de générosité dans le traitement de leur univers de fantasy. Les créatures s'enchaînent avec quelques bonnes surprises assez délirantes. J'ai particulièrement bien aimé les petites apparitions façon Monster Hunter ou encore le showroom des Trois Sorcières qui est particulièrement réussi (assez original comme idée ! ). De plus, graphiquement, c'est un titre qui s'en sort très bien, surtout pour une série totalement burlesque avec une finesse réussi au niveau des traits, quelques passages surprenants comme la vue à la 1ere personne dans une maison hantée, des choix de techniques diversifiés  comme pour illustrer les esprits par exemple. C'est un titre esthétiquement vivant. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est un titre transcendant par rapport à d'autre productions de fantasy manga mais il demeure plus que correct. 

Ces qualités vont -elles parvenir à s'intégrer dans une intrigue digne de ce nom ? Pour l'instant, cette affaire reste à suivre car si Jeune Dragon recherche appartement ou donjon s'inscrit dans une veine humoristique de fantasy burlesque à souhait, nul doute qu'il devra proposer une intrigue plus solide pour nous rassasier. 



En bref

Jeune Dragon recherche appartement ou donjon vol 1 est une agréable lecture de shonen fantasy qui se démarque par son humour potache, burlesque dans lequel les gags parodiques s'enchaînent sans temps mort. Le genre de la fantasy est bien exploité et sait se montrer généreux. A conseiller pour de jeunes lectrices et lecteurs qui veulent se lancer dans une aventure sans prise de tête et avec suffisamment de sourire pour ravir. Toutefois, c'est un premier volume qui ne présente pas d'intrigue suffisamment solide pour être captivant. Au final, tout dépend de votre affinité à vouloir rentrer dans une série comique. Le dragon va t-il se mordre la queue ou se sortira t-il les pattes du c** ? Aventure à suivre le 27 novembre prochain ...

6
Positif

Une fantasy décalée avec quelques sympathiques références

Un graphisme soigné et plutôt généreux

Une frénésie de gags qui ravira les amatrices et amateurs du genre...

Negatif

Un scénario qui semble déjà tourner en rond dès le premier opus

... mais une ambiance comique qui manque un peu de piquant dans l'ensemble.

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (55)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 2 0 Commenter !
Autres critiques de Jeune Dragon recherche appartement ou donjon
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)