7

Critique de Mermaid project

par ginevra le jeu. 14 nov. 2019 Staff

Rédiger une critique
Inversion Nord-Sud sur fond de manipulations génétiques

Quand je loupe une série à sa sortie, je mise sur sa présence dans ma médiathèque. Cela ne colle pas toujours, mais cela a fonctionné pour cette série.

Donc, j'ai fait une séance de rattrapage accélérée en lisant les 5 tomes à la suite.

Leo et Corine Jamar ont choisi un futur réaliste où les pouvoirs ont été inversés : les pays du Sud sont les pays dominants et l'Europe ou les États-Unis sont le nouveau Tiers-Monde. La discrimination contre les blancs n'est pas légale mais elle est évidente. Romane, frêle jeune femme blanche et blonde, a été intégrée dans un commissariat selon le principe des quotas pour prouver que la police n'est pas raciste. Le méthane a remplacé le pétrole comme principale source d'énergie et une partie est extraite de cultures d'algues modifiées par génie génétique. Ajoutons à ce contexte un côté revanche des tenants du pouvoir blanc et la série deviendra plus qu'explosive sur fond de manipulations génétiques sur autre chose que des algues.

Jean-Luc Simon a illustré ces scénarios mouvementés dans un style réaliste sans excès. Ses divers paysages et animaux marins intervenant dans l'histoire sont très précis. Les humains sont bien typés sans être caricaturaux malgré le contexte difficile. Il suffit de regarder les couvertures pour se faire une idée de la force des graphismes (voir celle du tome 5 avec la baleine qui casse tout).

Une bonne série qui pourrait s'arrêter là, mais pour laquelle un 2e cycle semble déjà en cours.

En bref

Une bonne série qui mise sur un futur possible et ses conséquences humaines et sociales.

7
Positif

Scénarios réalistes

graphismes clairs

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1826)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Mermaid project
Boutique en ligne
39,00€
Boutique en ligne
39,00€
Boutique en ligne
39,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)