8

Critique de Nathanaëlle

par ginevra le ven. 22 nov. 2019 Staff

Rédiger une critique
Quand des auteurs convoquent Edgar Poe et Jean-Sénastien Bach dans un futur pas vraiment aimable...

Le sujet de SF est plutôt classique : une population de privilégiés qui vit à la surface de la Terre et la grande masse qui vit sous terre dans des espèces de containers parce qu'ils croient que la surface reste invivable. Mais l'originalité vient du fait que les privilégiés peuvent changer de corps en gardant leur esprit et que cela inclut des robots. C'est comme cela que l'on se retrouve avec un personnage clé qui est un robot-machine à café!

Si le scénario part sur une base classique, il ne reste pas trop longtemps. Charles Berberian n'aime pas la facilité et il joue avec les lecteurs. La vie sous terre m'a évoqué le livre de Philip K. Dick "Le dieu venu du Centaure" où les colons martiens ingèrent des drogues pour "voyager" sur Terre. Avec son complice Fred Beltran, ils ont truffé de clins d'œil l'album : à commencer par les dessins animés de Tex Avery avec Droopy et le loup, puis j'ai cru retrouver des allusions aux mondes de Moebius, vers la fin j'ai cru reconnaître le paquebot France échoué. Le personnage de Tàbor m'a évoqué Edgar Poe pour sa 6e incarnation avec sa tenue de dandy, mais j'avoue ne pas avoir retrouvé les modèles des 3e et 4e incarnations même en étant sûre de les connaître (je lance un appel à l'aide).

Je ne peux que soutenir les auteurs dans leur choix musical d'une cantate de Bach. C'est la BWV 68 "Also hat Gott die Welt geliebt" qu'ils ont choisie. Ce choix n'est pas innocent puisque la traduction française est : " Ainsi Dieu a-t-il témoigné son amour pour le monde en nous faisant don de son fils…" On comprend vite la démesure de Tàbor puisqu'il présente sa fille Nathanaëlle comme son grand œuvre et qu'il l'offre au monde comme celle qui sera le salut du monde.

(La cantate peut être écoutée sur youtube : https://www.youtube.com/watch?v=j13wMhdoOOw parmi d'autres).

Même si l'album n'a pas de numérotation, peut-être les auteurs nous offriront ils une suite à moins qu'ils ne préfèrent laisser leurs lecteurs l'imaginer!

En bref

C'est une brillante variation sur le thème classique d'une Terre coupée en 2 : privilégiés à la surface et les autres sous terre. Un album qui sort des sentiers battus de la SF et qui mériterait peut-être une suite.

8
Positif

Scénario brillant

Graphismes impeccables

Personnages étonnants

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1820)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Nathanaëlle
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)