7

Critique de Nathanaëlle

par damss le mer. 18 déc. 2019 Staff

Rédiger une critique
Nathanëlle ou le clin d'oeil à Métal Hurlant

La couverture apporte peu d’informations sur le contenu de l’album si ce n’est que cela parlera de cyborg dans un futur assez lointain…. Le dessin a l’air plutôt soigné, allez, entrons dans l’album.

Et là, agréable surprise, les auteurs nous transportent dans un univers post-apocalyptique dans lequel les humains survivent en ayant poussé très loin la cybernétique. Certains humains sont même transplantés dans des robots…. On y suit l’héroïne dont la série porte le nom, Nathanaëlle, qui va se réveiller un jour pour sortir d’un carcan dans lequel on l’y avait mise, doux écho à Néo dans Matrix. Cette dernière, un tantinet rebelle, a des facultés particulières. Cela en fait une personne très précieuse pour le pouvoir en place mais aussi un atout de valeur pour la révolution qui gronde dans les bas-fonds.

Côté histoire on a un savant mélange entre Matrix et Black Mirror qui met en avant les dérives de notre société et les conséquences parfois loufoques qu’elles peuvent engendrer. On y retrouve beaucoup d’humour, pas mal de situations sur lesquelles méditer et une aventure de fond intéressante même si cela reste finalement en second plan.

Côté dessins, j’avoue avoir été surpris par la patte graphique de Fred Beltran. Malgré des visages assez lisses, il arrive à y les rendre très expressifs, un peu comme des caricatures avec un souci du détail dans les yeux notamment qui est impressionnant. Les points de vue un peu plus large pour apercevoir l’univers dans lequel les personnages évoluent ne sont pas nombreux mais lorsqu’on peut en voir, on retrouve là aussi le travail méticuleux comme pour la page 84 en fin d’album.

On retrouve en plus un cahier graphique en fin d’album assez complet d’une bonne vingtaine de pages avec quelques commentaires et de magnifiques dessins pleine page. Un bonus de qualité très appréciable.

Un bon moment à découvrir que cette histoire déjantée qui n’est pas rappeler l’ambiance cyber punk de Métal Hurlant, univers dans lequel évoluaient les deux auteurs dans les années 90.

En bref

Un bon moment à découvrir que cette histoire déjantée qui n’est pas rappeler l’ambiance cyber punk de Métal Hurlant, univers dans lequel évoluaient les deux auteurs dans les années 90.

7
Positif

Dessins très expressifs

Critique de la société actuelle et ses dérives

Negatif

damss Suivre damss Toutes ses critiques (871)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Nathanaëlle
8
Nathanaëlle

Nathanaëlle Staff

Lire la critique de Nathanaëlle

Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)