7

Critique de Ekhö monde miroir #9

par ginevra le sam. 23 nov. 2019 Staff

Rédiger une critique
Perdre ses poils est mortel pour un preshaun!

Fourmille, Youri et Sigisbert le preshaun n'étaient pas encore allés en Afrique. Cet album corrige cet oubli pour une enquête sur une épidémie mortelle de perte de poils chez les preshauns… surtout les authentistes.

Comme à chaque fois, l'album est plein de petits détails cocasses dans une Afrique magique où les contes des griots peuvent donner la clé d'un mystère. Et on découvre un peu plus le côté sombre des preshauns authentistes. Les graphismes d'Alessandro Barbucci sont toujours aussi pleins de fantaisie et illuminés par la colorisation de Nolwenn Lebreton.

C'est une série bonne enfant qui ne se prend pas au sérieux et permet de passer un bon moment. Que lui demander de plus?

En bref

Un nouvel opus d'une série qui ne se prend pas vraiment au sérieux et dont les graphismes restent éblouissants de fantaisie.

7
Positif

graphismes colorés et dépaysants

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1820)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Ekhö monde miroir
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)