6

Critique de Sherlock #4

par Pois0n le sam. 7 déc. 2019 Staff

Rédiger une critique
Une attente qui en valait la peine?

Deux ans ! Il aura fallu longues années avant de voir arriver la suite de Sherlock entre nos mains.

Autant dire que depuis le temps, j'ai bien évidemment complètement oublié où les choses en étaient. Et même le cliffhanger insoutenable sur lequel se terminait le troisième tome... Contrairement aux précédents, impossible donc de prendre le train en marche avec ce volume, d'autant que cette fois, c'est écrit sur la jaquette, il s'agit d'une « partie 1 » et l'on a droit à un nouveau cliffhanger.

Mon visionnage de la série datant lui aussi quelque peu, je dois avouer avoir eu un mal fou à me remettre dans l'histoire. Ce nouvel arc narratif tourne entièrement autour d'un personnage, et pas des moindres : Irène Adler, une femme dont le charme vénéneux pourtant redoutable n'est pas le principal atout...

Sherlock n'a jamais été un manga mouvementé ni aux intrigues limpides, mais cette fois, on n'est pas plus avancés à la fin qu'au début. Entre les deux, Sherlock et Irène tentent chacun de se percer à jour... et c'est à peu près tout. Il y a bien un passage assez amusant où Sherlock, une fois de plus, s'ennuie et provoque son monde, mais ça ne dure pas très longtemps.

Ce qui ne veut pas dire que l'ennui de Sherlock est contagieux, ses échanges avec Irène s'avérant fascinants. Clairement, l'esprit de la demoiselle est au moins aussi aiguisé que celui du détective, si ce n'est plus, et le voir en difficulté, dérouté et même fasciné possède quelque chose de rafraîchissant. Et tant pis si, nous, on ne voit pas du tout où l'intrigue veut en venir...

Néanmoins, c'est un fait, tout ça n'est pas particulièrement palpitant. Sans la seconde partie et les réponses qu'on peut espérer y trouver, ce tome en lui-même ne donne que le sentiment d'être une longue introduction... Ce n'est pas que c'est mauvais, mais juste « incomplet ».

Visuellement, le trait de Jay possède toujours ce côté réaliste qui ne fait pas très « manga » mais colle bien à l'ambiance de la série. Côté ressemblance, en revanche, les nombreux personnages féminins de cet opus ne font pas immédiatement penser aux actrices les ayant incarnés, même si la froideur d'Irène est très bien rendue.

Une nouvelle fois, Kurokawa a soigné l'objet-livre avec la couverture au titre métallisé, l'illustration bonus sous la jaquette, et une qualité d'édition irréprochable qui devrait être la norme (impression, reliure, absence de coquilles...).

En bref

Difficile de savoir quoi penser de ce pur tome de remplissage, qui pose les bases d'une intrigue, mais rien de plus. C'est tout le problème quand on coupe ce genre d'histoire en deux, d'autant que Sherlock n'a jamais été riche en rebondissements...

6
Positif

C'est fidèle à la série

Le charme d'Irène

Negatif

On ne voit pas où tout ça mène

Il ne se passe... presque rien?

Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (237)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Sherlock
Boutique en ligne
12,60€
Boutique en ligne
12,60€
Boutique en ligne
12,60€
Boutique en ligne
12,60€
Laissez un commentaire