8

Critique de Je veux manger ton pancréas

par MassLunar le mer. 1 janv. 2020 Staff

Rédiger une critique
Je veux manger du light-novel...

 Je veux manger ton pancréas est le premier roman light novel que je découvre... et je dois avouer être agréablement surpris. En effet, ce titre est très séduisant et je ne peux que le conseiller à tout amateur et amatrice de lectures romances garanties sans mièvreries et dotés d'une histoire prenante et forcément, comme le laisse supposer le résumé, assez touchante.

Tout d'abord, rapide digression sur le genre du light novel . C'est un genre littéraire très apprécié au Japon et destiné avant tout à un public de jeunes adultes avec une forme stylistique assez codifié privilégiant davantage la brièveté  avec des paragraphes assez courts et de la description réduite à son minimum. Passons sur le fait que ce genre codifié semble prendre le jeune lectorat pour des demeurés, il faut avouer que ces codes stylistiques se fondent parfaitement dans Je veux manger ton pancréas...

En effet, ce titre nous raconte la difficile (mais aussi légère) relation entre une jeune fille atteinte d'une grave maladie et un jeune homme (dont on suit le point de vue) plutôt asocial qui va s'ouvrir à la vie en même temps que se termine celle de la lycéenne. Pour raconter cette histoire d'amour hors-norme, la brièveté stylistique permet de doter ce roman d'une belle retenue, d'une pudeur émotionnelle assez percutante. Une retenue qui ne cloisonne pas l'intrigue mais qui, bien au contraire, permet de laisser filtrer de manière beaucoup plus efficace les émotions qui se dégagent de ce titre. Sans être un expert du light novel, j'ai trouvé que Yoru Sumino a parfaitement su s'approprier les codes du genres pour délivrer une romance intense mais parfaitement dosée. 

De ce fait, nous sommes facilement happés par cette histoire assez douce dans l'ensemble mais dotée de véritables temps forts. Le roman suit une progression chronologie fatale mais jamais réductrice car les deux personnages évoluent. D'un côté, le narrateur qui n'était qualifié que par des surnoms voit son anonymat basculé en même temps qu'il sort de sa coquille alors que notre enjouée héroïne finit par acquérir une véritable quiétude face à sa maladie et grâce à cette relation. Certes, nous connaissons la fin inévitable mais le pathos est suffisamment maîtrisé pour que cette romance ne soit pas ni trop niaise, ni trop larmoyante. 

Un défaut ternit un peu cette intrigue amoureuse finement écrite. J'ai trouvé que le point de vue était un peu dirigiste. Nous suivons le point de vue du héros et, au final, l'intrigue est  avant tout focalisé sur ce personnage en priorité. Cela m'a un pe dérangé car j'ai eu l'impression que, parfois,  le personnage féminin était avant tout un levier pour le personnage masculin. J'ai eu un peu de mal avec le point de vue du roman qui aurait mérité d'être un peu plus ouvert.     Ce point de vue est assumé mais j'aurais aimé que le personnage de Sakura soit un peu plus nuancé... plus intense dans un certain sens. 

Autrement, la relation entre ces deux protagonistes est très bien écrite et se suit sans déplaisir. 

En bref

Je veux manger ton pancréas est un très bon light novel de romance qui manque un peu de nuance sur certains points mais dont la retenue et la pudeur recèlent une véritable force émotionnelle.

8
Positif

Un style tout en pudeur où l'auteur semble s'approprier à merveille les codes du light novel

Une intrigue linéaire mais bien progressive dotée de personnages attachants.

Une dimension émotionnelle certaine

Negatif

Un petit manque de nuance dans l'écriture du personnage de Sakura

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (53)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 2 0 Commenter !
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)