7

Critique de Jazz lieutenant

par ginevra le lun. 6 janv. 2020 Staff

Rédiger une critique
Une leçon d'histoire musicale

Je ne suis pas fan des histoires de guerre habituellement, mais celle-là raconte des faits que j'ai découverts dans l'album et qui concernait le jazz. J'avoue que je croyais que le jazz avait été amené en France par les américains à la fin de la 2e guerre mondiale et pas la 1e. La vie de James Reese Europe a plutôt été bien remplie et mouvementée.

J'ai été stupéfaite de découvrir que ce régiment composé d'afro-américains a pu aller combattre grâce au commandement français parce que leur propre commandement les cantonnait à des travaux de manutention ou terrassement… Les musiciens, eux, ont été souvent sollicités pour des concerts ou des cérémonies.

La fin m'a rendue triste avec le retour de ces combattants médaillés dans un pays ségrégationniste où avoir été un héros de guerre n'était pas une protection contre le Klu Klux Klan et ses exactions.

Les auteurs ont respecté le destin de ces musiciens à part. Erwan Le Bot a eu la dure tâche de respecter l'histoire dans ses représentations. Jiwa a colorisé entre noir et blanc et sépia tout en douceur un contexte difficile. Malo Durand a su inventer de façon crédible les trous dans les diverses biographies.

À noter qu'un intéressant dossier graphique et documentaire en fin d'album permet de mieux comprendre le contexte.

En bref

7
ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1829)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)