8

Critique de Beastars #8

par Tampopo24 le mar. 7 janv. 2020 Staff

Rédiger une critique
Legoshi au Pays du Marché noir

Après un tome aussi fort que le précédent, celui-ci ne pouvait que faire retomber la pression et être un chouïa en-dessous comme c'est malheureusement le cas. La série reste cependant excellente et j'ai beaucoup aimé le tournant plus dur et sombre encore pris par l'histoire, qui perd un peu au fil des tomes ses petits moments d'humour pour devenir plus nerveuse.

Legoshi a donc décidé de se prendre en main, de ne plus être une victime ou un suiveur mais de devenir un justicier et un protecteur. Pour cela, il a besoin de s'endurcir et c'est auprès de Gohin qu'il va le faire. J'ai beaucoup aimé la dynamique de ce duo dans ce tome. L'autrice ne force rien et amène les choses tranquillement. Gohin n'adopte pas vraiment la position du mentor tout puissant, il guide Legoshi en finesse et si ses méthodes peuvent surprendre mais elles sont tout à fait cohérentes avec la série, et montrent que lui aussi a vu la même chose que nous en Legoshi. Je suis fan. Grâce à ça, on découvre un nouveau Legoshi et l'histoire s'ouvre à de nouveaux décors. Legoshi s'endurcit, s'entraine mais paradoxalement il s'ouvre aussi aux autres, pensent plus à eux. J'ai eu un peu de mal au début avec son nouveau look par contre, mais j'ai fini par m'y faire, ça marque vraiment bien la césure.

On découvre donc de nouveaux décors dans ce tome, ceux du Marché noir. Place à ce qui se passe dans l'ombre, club de strip-tease, vente de viande d'herbi, bagarres de rue, etc. C'est l'occasion ainsi de recroiser notre ami Louis, toujours aussi badass et charismatique. J'adore ce personnage et ici c'est un régal de le voir dans sa quête d'indépendance vis-à-vis de ce père adoptif avec qui il a une relation très particulière. J'aime beaucoup ce que leur discussion dit sur l'un et sur l'autre.

Le seul hic au milieu de tout ça, c'est que l'histoire est moins tendue que la dernière fois. Même s'il se passe plein de choses, le rythme est plus tranquille et on a moins peur. C'était ce que j'avais adoré et ce qui me manque un peu ici. Parce que les amours de Legoshi et Haru, c'est pas ça qui me tient en haleine, ni le possible rapprochement, qui sait ?, entre Louis et sa strip-teaseuse. Moi, c'est l'enquête sur le meurtrier de Tym qui m'intéresse et la menace qu'il fait peser sur l'Institut, ainsi que les manipulations en vue de l'élection du Beastars.

En bref

Alors ça reste un excellent tome parce que la série est très bonne, qu'on développe les personnages et l'univers, mais l'ambiance a déjà été meilleure.

8
Positif

Un tournant dans la série

Un nouveau Legoshi en devenir

La découverte du Marché Noir

L'évolution de Louis

Negatif

Une ambiance moins pesante que dans le tome précédent

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (430)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Beastars
8
Beastars T.13

Beastars T.13 Staff

Lire la critique de Beastars T.13

8
Beastars T.12

Beastars T.12 Staff

Lire la critique de Beastars T.12

Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)