4

Critique de Divine Meteor #1

par MassLunar le jeu. 16 janv. 2020 Staff

Rédiger une critique
Divinement...amusant...

Peu importe que leur bilan soit mitigé , Komikku reste sur sa lancée avec une productivité certaine et un choix de titres plutôt éclectiques. Depuis fin 2019, ils ont notamment lancé deux nouveaux titres si je ne m'abuse : Le Patron est une copine, one-shot de  Nagabe ( L'enfant et le maudit) et Divine Meteor, la première série de la mangaka Mikihisa Konishi ( Pétales de réincarnations ), série alors inédite chez nous.

Bilan ... Un premier titre assez léger qui s'applique avant tout à faire sourire. Je ne connais pas vraiment le travail de Mme Konishi mais avec Divine Meteor, l'autrice ne se prend pas la tête, ne va pas suivre une voie des plus ambitieuses pour sa première série. L'intrigue est en effet assez mince car dénuée de véritable background, du moins dans ce premier opus. En résumé, Mikihisa Konishi nous raconte une rencontre entre un lycéen lambda rêvant d'une vie normale qui à la suite de quelques prières anodines se retrouve lié à une déesse tombée du ciel ( par le biais d'un météore tout de même ). Mais attention pas n'importe quelle divinité puisque cette déesse se qualifie de Dieu, le dieu ultime de toutes les religions. Cette rencontre est vite placé sous le signe de l'humour : burlesque, pipi-caca, gagesque, un poil pervers... Divine Meteor, c'est du second degrés calqué sur une mince intrigue fantastique. 

Notre pauvre lycéen qui voit sa maison détruite par l'apparition de la déesse voit bien évidemment son quotidien tranquille basculer. De curieux monstres font leurs apparitions et tentent d'anéantir la déesse mais celle-ci possède le pouvoir d'exaucer les souhaits. Le pauvre lycéen utilise donc ses souhaits pour lutter contre ses créatures mais de grands pouvoir impliques de graves conséquences et, dans ce cas-là, le retour de bâton se définit par une énorme diarrhée... 

Voilà, l'humour est très subjectif. Si vous n'êtes pas difficile, si vous souriez facilement devant un humour bébête et souvent pas très fin alors vous ne saurez pas insensible à la dynamique de ce Divine Meteor. C'est d'ailleurs dans l'humour que l'autrice place toute son énergie, exploitant à outrance les expressions démesurément cocasse, les poings dans la figure , et autres coups de crayons impulsivement drôles. On ne s’ennuie pas devant ce Divine Meteor...

On ne s'ennuie pas mais cela n'empêche pas ce premier volume d'être assez palot. L'apparition-surprise de la déesse est vite expédie par des explications faussement creusées. Les monstres qui font office de danger ne représentent aucun enjeu, d'ailleurs je ne sais toujours pas pourquoi la déesse n'explique pas leur présence ni pourquoi les pauvres terriens impliqués ne demandent pas d'explications. Les pouvoirs procurés au héros sont véritablement bof. Les personnages, bien qu'enjoués, sont vite stéréotypés... Bref, en somme le scénario nous ballade un peu en comptant uniquement sur notre pauvre sourire. Désolé mais pour moi, cela ne suffit pas. Attendons de voir comme toujours le second volet pour savoir si la première série de Mikihisa Konishi mérite un petit détour dans le fauteuil du salon ou un petit détour dans les lectures de toilettes... 

En bref

Un premier tome assez dispensable au niveau de l'histoire qui dénoté cependant par un humour entraînant à condition d'y être réceptif...

4
Positif

Un humour frénétique...

Un dessin expressif comique réussi

Negatif

... mais un humour parfois vaseux

Une intrigue assez mince et profondément vide

Des personnages sympathiques mais très stéréotypés

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (32)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Divine Meteor
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)