9

Critique de Divine Meteor #1

par Auray le dim. 19 janv. 2020 Staff

Rédiger une critique
Un manga divin

Le message des Éditions Komikku qui a était relayé sur Sanctuary a été clair, leurs difficultés financières ne sont plus à prouver. On peut dire ce que l'on veut, et la multiplication des crowdfundings sont là pour le prouver, lancer un nouveau titre n'est pas chose aisée à l'heure d'internet, de tablettes et des portables. Pourtant, il y en a un particulièrement qui était attendu, car il s'agit de l'auteur de Pétales de réincarnation, c'est évidemment ce titre, divine meteor.

Tout d'abord, je dois vous avouer que je ne connais pas la précédente œuvre de Mikihisa Konishi, et c'est plutôt bien comme ça, puisque cela me permet de rester neutre... pourtant, je ne le suis pas resté longtemps tant la qualité fut au rendez-vous. Déjà, j'ai ri des tronches qu'effectue Ariyuki alors que celui-ci perd sa maison. Il faut dire que la situation est tellement grotesque, il faut arriver quand même à nous faire croire à ce qu'un météore frappe seulement son jardin ! Et tout ça à cause d'un Dieu réincarné en une petite fille répondant du doux nom de Darmir !

Le Lolicon est ici beaucoup moins pervers que j'ai pu voir dernièrement, entre deux phrases, l'auteur explique que c'est limite le passage obligé tant c'est à la mode, et franchement il y a beaucoup de pudeur. On verra surtout Darmir prendre dans ses bras le jeune garçon pour être au plus près de son réceptacle tout en ayant beaucoup d'admiration pour son aîné, et ça s'arrêtera là. On est limite plus dans un complexe Oedipien. Par ailleurs, ça n'empêchera pas celle-ci de détoner lors de son insertion dans le monde des humains. De plus, un autre personnage féminin fera son apparition, et changera toute la donne. Apparemment, on peut être jalouse d'une gamine !

Vous l'aurez compris, on rit beaucoup, que ça soit au sujet des noms de techniques bizarres, du triangle amoureux, ou encore du comportement très espiègle du meilleur ami d'Ariyuki. Mais, bien entendu, on n'oubliera pas le suspense, car il faut bien un ennemi dans tout ça, et il ressemble étrangement aux Evas d'Evangelion par leur apparence bizarre et leurs immensités. Heureusement qu'il y a un Dieu parmi notre bande pour réaliser tous les vœux loufoques de notre geek, afin de sauver sa ville tant bien que mal. Pourtant, plus il fera un souhait exigeant, plus il risque de se retrouver aux commodités avec une forte diarrhée en y laissant presque sa vie... même nous on se tord le ventre à force de rire.

Les dessins très corrects de Mikihisa Konishi sont au service d'un récit agréable, installant en douceur, une nouvelle aventure fantastique. On sourit beaucoup, et on s'y retrouve facilement dans ces caractères assez familiers, mais restant extraordinaires dans leur exploitation. Le cliffhanger de fin va finir de vous convaincre d'acheter encore un manga de qualité chez les Éditions Komikku.


En bref

Un manga en 5 tomes qui va forcément être mené à un rythme effréné pour vos zygomatiques. C'est ça le pouvoir de Dieu et de Mikihisa Konishi !

9
Positif

La couverture magnifique quand même !

Une histoire où on rit beaucoup !

Un dessin dynamique

On découvre ce monde et ses différents personnages avec douceur

Negatif

Je fais le vœu que le tome 2 arrive rapidement !

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (330)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 2 0 Commenter !
Autres critiques de Divine Meteor
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)