8

Critique de Préférence système

par ginevra le mar. 21 janv. 2020 Staff

Rédiger une critique
Un anti "space opera"

Un robot qui s'occupe de l'éducation d'une petite fille, cela ne vous rappelle rien?? Nävis, l'héroïne de Sillage bien sûr, et son robot nounou Snob. Mais la comparaison s'arrête là. Ce livre n'est pas un "space opera" se déroulant dans l'espace mais plutôt une anticipation glacée que l'on peut rapprocher des visions noires de Ray Bradbury dans Fahrenheit 451 ou celles du film Equilibrium.

L'extrémisme d'état mis en place ici ne concerne pas la destruction des livres ou des œuvres d'art pour préserver une pensée unique, mais la nécessité de faire de la place dans les banques de mémoire pour que les utilisateurs des réseaux sociaux puissent stocker leur énième vidéo de vacances. 2 juges décident de la sauvegarde ou non de dossiers contenant des films ou l'intégrale des œuvres d'écrivains ou de peintres… La célébrité ou l'importance des dossiers a peu de chances de sauver les dossiers proposés quand il fait récupérer 79000 Go dans une journée!!

Les graphismes quasi photographiques d'Ugo Bienvenu m'ont plutôt déconcertée au départ, mais leur froideur correspond bien au monde urbain décrit. Les graphismes se font plus doux (mais pas moins colorés) quand l'histoire se passe à la campagne où la petite fille, Isi, grandit. En revanche, j'ai énormément aimé l'histoire qui soulève des questions inquiétantes sur les choix futurs sur ce qui méritera d'être conservé du passé et aussi sur la présence écrasante d'une culture de masse qui écrase ce qui sort des normes. J'ai aimé aussi le concept du robot enceint qui porte le bébé d'un couple en grossissant pour faire de la place au fœtus au cours de sa croissance.

La fin m'a laissée indécise : une suite serait-elle envisagée pour que nous suivions l'avenir d'Isi?

Une sélection officielle du festival d'Angoulême 2020 méritée.

En bref

Un album d'anticipation qui montre un avenir glaçant où 2 personnes peuvent décider de l'effacement définitif des mémoires de l'humanité d'œuvres considérées pour le moment comme majeures. Une sélection officielle du festival d'Angoulême 2020 méritée.

8
Positif

Fantastique scénario digne des grands maîtres de la SF

Negatif

dessins trop réalistes à mon goût

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1681)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
23,00€
Boutique en ligne
23,00€
Boutique en ligne
23,00€
Boutique en ligne
23,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)