8

Critique de Berserk #14

par Tampopo24 le mar. 21 janv. 2020 Staff

Rédiger une critique
La fin d'une ère

Quelle tristesse ce tome ! Kentaro Miura fait tourner une page à ses personnages et les envoie par là-même dans une nouvelle direction mais ça ne se fait pas sans déchirement.

Casca est définitivement marquée par ce qu'elle a vécu dans sa chair et son âme. Guts se sent bien impuissant face à cela. Il a beau faire, il n'a que sa force pour le moment et ça ne suffit pas pour l'aider. Il décide donc d'avancer sans elle et ça m'a déchiré le coeur. J'ai donc trouvé cette transition voulue par l'auteur et nécessaire à l'histoire vraiment douloureuse. Il a déjà fallu dire au revoir à la Troupe du Faucon la dernière fois, ainsi qu'à Griffith, il faut recommencer une nouvelle fois avec un côté encore plus fort émotionnellement car bien plus intime. Casca et Guts, c'était LA belle relation qui s'était tissée ces derniers tomes et surtout le dernier lien avec les Faucons qu'il restait.

Heureusement l'auteur nous apporte aussi de l'espoir. Un espoir bien sombre à l'image du costume du chevalier noir que revêt Guts et le mystérieux Chevalier Squelette qui se met à l'aider et dont je soupçonne une identité encore plus renversante, mais on verra ça plus tard. En attendant, l'auteur accouche d'un bien drôle d'espoir, en totale opposition avec ce qu'on connait habituellement et nous envoie ensuite vers de nouvelles aventures qui vont faire le lien avec la ligne temporelle du départ. La boucle est donc bouclée.

On peut maintenant retrouver Guts dans sa quête et mieux comprendre ce qui l'a amené là. Cependant, le petit couac que je vois, c'est que ce n'est plus la figure sombre que l'on a découvert dans le premier tome. Ici, le raccord est mal fait par l'auteur. Il reprend au contraire l'homme sombre mais tendre qu'on a appris à aimer et que je préfère de loin pour ma part à celui froid, cynique et cruel que j'avais entraperçu dans le tome 1. Alors même si ce n'est pas raccord, je suis ravie de ce changement. Par contre, j'espère qu'on n'est pas parti pour plein de petites aventures sans conséquences mais qu'il construira vraiment une toile globale où l'on ne suivra pas juste une vengeance aveugle et aléatoire du héros. A voir.


En bref

Pour l'instant, ce tome est surtout une transition. Sa première partie m'a vraiment fait mal au coeur. J'ai trouvé la suite plus anecdotique alors j'espère que c'est juste pour faire le lien et qu'on repartir sur ce qui m'a tant plu et qui était sous-entendu : la vengeance de Guts contre Griffith et le retour de celui-ci.

8
Positif

Un début qui est un vrai crève-coeur

Un nouveau Guts très humains

La promesse d'une terrible vengeance

Negatif

Un tome de transition

Un raccord mal fait avec les débuts

La peur d'aventures anecdotiques

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (377)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Berserk
8
Berserk T.33

Berserk T.33 Staff

Lire la critique de Berserk T.33

8
Berserk T.32

Berserk T.32 Staff

Lire la critique de Berserk T.32

Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)