7

Critique de Avengers Extra #5

par Le Doc le lun. 10 févr. 2020 Staff

Rédiger une critique
Blessures de guerre

Peu avant la fin de la Guerre, Captain America et Bucky ont disparu...mais l'Amérique avait encore besoin de ses héros. Recruté par le président Truman, le premier remplaçant de Captain America fut William Naslund, jusque là connu sous l'identité du Spirit of '76, l'un des nombreux héros patriotiques de cette époque (créé par Roy Thomas et Frank Robbins dans les pages de la série Invaders en 1977). En fait, Naslund est d'abord devenu Captain America dans un What If ?, titre dédié à des récits alternatifs, avant une intégration au canon Marvel dans un exemple de rétro-continuité. William Naslund avait bien entendu son Bucky, le costume revenant à Fred Davis, un jeune garçon qui avait déjà remplacé très brièvement le sidekick dans une aventure des Invaders.

Après l'excellent arc narratif Masques (Captain America #620 à 624, Avengers Extra #4, voir mon avis sur la fiche correspondante), le scénariste Ed Brubaker, épaulé cette fois-ci par James Asmus, a consacré les épisodes suivants à William Naslund et Fred Davis, mais contrairement à la très belle relecture des origines de James Buchanan Barnes, cette seconde histoire navigue entre passé et présent, avec le schéma de la menace de la Seconde Guerre Mondiale réanimée à l'époque moderne (l'être artificiel Adam II, autre création du professeur Phinéas Horton, le "père" de la première Torche Humaine).

Et c'est pas mal du tout. Certes moins bon que Masques (superbement dessiné par Chris Samnee, que je préfère à Francesco Francavilla qui oeuvre ici, dont j'aime le trait mais pas toujours le travail sur les couleurs), mais vraiment bien. La trame de la saga n'échappe pas au déjà-vu (le danger surgi du passé, le vieux soldat qui veut prouver sa valeur...des thèmes récurrents du travail de Ed Brubaker) mais la lecture est agréable : les personnages sont bien campés (j'ai apprécié le traitement du vieux Fred Davis), les flashbacks sont intégrés efficacement au déroulement de l'intrigue et l'action est souvent percutante. C'était intéressant d'en savoir un peu plus sur ces seconds Cap & Bucky que je connaissais pas vraiment...

Le sommaire est complété par deux bonnes petites histoires courtes, aux ambiances très différentes : une située dans le présent par Cullen Bunn et Jason Latour (qui s'inscrit dans un contexte difficile, en prise avec l'actualité) et une plus délirante, avec cette petite touche horrifique que l'on retrouve à chaque fois que Cap et des Envahisseurs affrontent le vampire Baron Blood (par Mike Benson et le très bon Paul Grist).

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (642)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Avengers Extra
Boutique en ligne
5,50€
Boutique en ligne
5,50€
Boutique en ligne
5,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)