7

Critique de Bulles et nacelle

par ginevra le ven. 21 févr. 2020 Staff

Rédiger une critique
L'angoisse de la page blanche

Charlie est un souriceau écrivain… enfin écrivain s'il arrive à écrire! Il s'enferme chez lui et dans son obsession d'écriture au point d'oublier de vivre. Monsieur Solitude, un petit oiseau bleu, le rejoint et lui annonce qu'il apparaîtra dès qu'il se sentira seul. Il y a une grande fête dans la ville et Charlie va croiser plein de gens sans forcément s'en rendre bien compte.

J'ai beaucoup aimé la phrase donnée en 4e de couverture : "Vivre dans le tintamarre de nos rêves et feindre le silence."

C'est l'un des plus jolis livres sur l'angoisse de la page blanche que j'ai eu l'occasion de lire. Renaud Dillies a su parfaitement représenter les affres de la création bloquée. Ses dessins sont d'une grande poésie et d'une grande sensibilité.

C'est un album déjà ancien que je découvre grâce à ma médiathèque… Je redis encore une fois : Longue vie aux médiathèques!

En bref

Une vision poétique et gracieuse des affres de l'écrivain en panne d'inspiration.

7
Positif

scénario poétique

dessins sympathiques

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1800)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Bulles et nacelle
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)