7

Critique de La peau de l'ours #2

par ginevra le dim. 23 févr. 2020 Staff

Rédiger une critique
Fureur, sexe et violence au sein de la mafia.

Après la mafia italienne aux États-Unis, les auteurs reviennent en Italie pour une autre histoire de mafieux… et d'ours. Orso est le surnom donné au parrain du secteur et, comme il le dit lui-même, il ne faut jamais réveiller un ours qui dort. Il va "adopter" le fils d'un de ses hommes assassiné avec sa femme par 2 mafieux maladroits. Puis il va l'éduquer pour en faire un bon nervi jusqu'à ce que tout finisse mal.

Zidrou évoque fugitivement le tome 1 dans son scénario, mais ce tome 2 n'a rien à voir avec. J'ai trouvé le scénario plus brutal et plus violent. La scène de l'assassinat des parents est très dure. La naïveté du personnage principal est plutôt étonnante. Le contexte de l'homosexualité masculine amène un ressort dramatique supplémentaire car c'était plutôt mal vu dans la mafia où il ne devait y avoir que de "vrais" hommes.

Les graphismes d'Oriol se sont affinés depuis le 1e tome, à moins qu'il n'ait choisi volontairement des personnages plus ronds et moins caricaturaux. Mais cela ne fait que renforcer la dureté du propos et la violence des scènes.

Les auteurs préparent-ils un 3e tome? Mystère, mais la mafia a de quoi susciter encore de nombreuses histoires.

En bref

Plus violent encore que le 1e tome, une histoire de mafia qui ne pouvait que mal finir.

7
Positif

scénario

graphismes

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1696)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de La peau de l'ours
Boutique en ligne
10,81€
Boutique en ligne
10,81€
Boutique en ligne
10,81€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)