7

Critique de Soon

par vedge le sam. 29 févr. 2020 Staff

Rédiger une critique
Comment se dire adieu

Dans cette longue, dense et inventive BD, les auteurs évoquent plusieurs thématiques qu’ils lient d’une histoire entre une mère et son fils.

Dans un monde post-apocalyptique, quelques centaines de millions de rescapés n’occupent qu’une infinitésimale partie d’une planète détruite par les huit géants de nos errements : pollution, maladies, surconsommation, vanité, guerre etc.

Réorganisés en cités-états, protégés de l’extérieur, en voie d’extinction, il reste pour partie d’entre eux le rêve de l’espace ; Rêve de colonisation et de reconstruction ailleurs d’une société meilleure.

Il s’agit d’un voyage sans retour, auquel se prépare une mère astronaute, laissant au sol son fils orphelin, qui a du mal à comprendre son choix.

Elle est à l’initiative d’un dernier voyage sur la terre en ruine, pour passer du temps avec son fils.

Ce voyage devient pour ce dernier, voyage initiatique pour la fuir ou se fuir lui-même. Jusqu’au bout ou à peu près.

Le récit se divise en sortes de livrets, aux caractéristiques graphiques et aux découpages plein d’inventivité, de fantaisie et de poésie.

Passant d’une atmosphère à l’autre, on ne voit pas filer les 240 pages de ce roman graphique. Constat alarmiste de qui pourrait advenir, il ouvre néanmoins des perspectives sur l’après.

Une BD riche et saisissante.

En bref

Au long des 240 pages de cette BD aux graphismes innovants et variés, les auteurs font le constat d’un monde maltraité qui se meurt et l’espoir d’un ailleurs à saisir

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2284)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Soon
7
Soon

Soon Staff

Lire la critique de Soon

Boutique en ligne
16,99€
Boutique en ligne
16,99€
Boutique en ligne
16,99€
Boutique en ligne
16,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)