7

Critique de The Killer Inside #1

par MassLunar le mer. 4 mars 2020 Staff

Rédiger une critique
To kill or not to kill

Peu après kaze et son curieux thriller Doppelganger, Ki oon lance également son nouveau thriller psychologique axé sur le JE avec The Killer Inside.

Une petite intrigue tourmentée dans laquelle Eiji, le fils d'un tueur en série disparu prénommé LL se met à avoir de sérieuses crises d'amnésie. En parallèle, les flics découvrent le cadavre atrocement mutilée d'une jeune femme, meurtre dont le modus operandi rappelle celui de l'épouvantable LL.

Dans l'ensemble, c'est plutôt pas mal. Le titre sait aiguiser une petite ambiance glauque et parvint à délivrer quelques moments de suspense bien sentie.

Notre héros Eiji subit en effet quelques coups d'amnésie avant de se rendre compte qu'une autre personnalité semble habiter son corps durant quelques jours, une personnalité peu recommandable.  Le scénariste, Hajime INORYU,  joue la carte du dédoublement de personnalité mais plutôt que de le faire apparaître comme un cliffhanger tout en surprise, il décide de faire intervenir ce twist assez rapidement. 

Le suspense de The Killer Inside découle avant tout de l'enquête mené par Eiji pour savoir ce qui se passe durant ces moments de trous noirs et tenter d'élucider le mystère de cet autre personnalité. J'en profite d'ailleurs pour conseiller au passage un excellent thriller dans ce goût-là avec le roman graphique Ces jours qui disparaissent.  Dans l'ensemble, le résultat est satisfaisant et il est du aussi en partie grâce à son héros Eiji qui s'éloigne un peu des clichés habituels du jeune héros sombre, tourmenté et déterminé. Eiji, malgré son passé qui le hante avec cette maudite figure paternelle, est un étudiant plutôt coincé, timide, qui rêverait d'avoir une copine... Il apparaît plus comme le pauvre gars ordinaire à qui il arrive des choses extraordinaires. Ses réactions sont souvent drôles. Au dessin Shota ITO n'hésite pas à l'affubler d'expressions de surprises assez grotesques. Même si cela donne un rendu assez bizarre, difficile de ne pas s'attacher à ce personnage qui a le mérite d'avoir une certaine personnalité plutôt bien travaillé. 

D'ailleurs, sans même parler de son "double" intérieur, Eiji lui-même possède un je ne sais quoi d'assez ambigue. Même si il tient à vivre dignement malgré son tueur en série de père, ce protagoniste semble posséder lui-même une petite part d'ombre. Est ce que cela est due au traumatisme de la figure paternelle ou à autre chose ?

Niveau dessin, Ito-san demeure dans une lignée de dessins réalistes avec un soin particulier accordé au visage. J'aime beaucoup ses dessins des protagonistes féminin notamment Kyoka qui apporte vraiment de la lumière à ce titre. Le mangaka multiplie également les expressions bien flippantes et les personnages qui semblent physiquement déjà barrés comme Sai. A côté, il ne lésine pas sur l'ambiance glauque et prenante du titre avec forcément quelques passages assez gores ou des plans sur des corps qui n'ont rien à envier à du MPD Psycho. Toujours est t-il que ce seinen même si il peut être assez glauque par moment ne se noie pas trop dans le gore. L'enquête mené par Eiji demeure l'un des premiers points et, à ce titre, on suit l'histoire sans déplaisir. 

En bref

The Killer inside , volume 1 , propulse plutôt bien ce nouveau thriller psychologique. Un bon sens du suspense sans grand éclat non plus. Un graphisme réaliste, parfois glauque, parfois attractif, donne un peu de corps à ce premier volume. Affaire à suivre...

7
Positif

Un personnage principal assez attachant et réussi

Du réalisme graphique bien exploité

Un peu de suspense qui joue sur la carte de la double identité

Negatif

Quelques expressions faciales parfois un peu too much

Un premier volume captivant mais qui ne surprend pas .

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (55)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de The Killer Inside
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)