9

Critique de Berserk #23

par Tampopo24 le ven. 27 mars 2020 Staff

Rédiger une critique
Le retour de la troupe du Faucon

Encore un super tome, décidément quel travail fait Miura sur cet arc. Le retour de Griffith a frappé fort et on aurait pu crainte un effet d'essoufflement ensuite mais pas du tout ! Découpé en 2 parties suivant les groupes que l'on suit, ce tome est à nouveau sombre et épique.

J'ai été terriblement attristée du parcours de Guts. Alors qu'on aurait pu espérer un chemin enfin plus heureux pour Casca et lui maintenant qu'ils se sont enfin retrouvés. Ce n'est malheureusement pas le cas. Guts est trop hanté par ses démons. Il se pose trop de question sur leur relation et sur celle qu'il entretient avec Griffith et ça empoisonne tout. C'est terrible de le voir sombrer dans de nouvelles noirceurs alors qu'il avait pris la bonne voie avec Casca, mais là ça gâche tout et c'est d'une tristesse. Miura met encore ça en forme de manière magnifique avec beaucoup de puissance dramatique dans les compositions. Je suis vraiment fan de ses performances graphiques.

Heureusement, il y a tout de même une pointe d'espoir qui surgit avec l'arrivée des premiers "apôtres" de Guts : Isidro, Farnèse et Serpico, qui font le soulager d'une partie de son fardeau et lui redonner ce qui lui manquait depuis la fin de la troupe du Faucon : un semblant de famille. J'ai vraiment espoir en ce petit groupe, espoir qu'ils apportent enfin de la lumière dans la vie de Guts.

La lumière, elle, est pour le moment incarnée par Griffith, qui exécute vraiment un tour de force dans le Midland en venant en aide aux populations victime de l'invasion des Kushans avec sa nouvelle troupe du Faucon. Encore une fois, le mangaka met tout cela en scène de façon magistrale, en nous invitant à le suivre à travers le regard d'un jeune noble qui participe au combat. On assiste aux ravages causés par les ennemis, au sauvetage de Griffith, puis à la vie du camp et enfin à la façon dont il est vu par le peuple. C'est un vrai nouveau Messie mais qui cache des choses tellement sombres derrière son beau visage que ça donne des frissons. C'est terrifiant de le voir tellement auréolé de lumière alors que tant d'ombres l'habitent, attirant de pauvres hommes et femmes à lui sans qu'ils sachent tout cela.

En bref

Durant ce tome, j'ai encore été bluffée par la maestria avec laquelle Miura orchestre ce drame épique entre deux anciens amis. Chacun travaille à sa destinée dans des directions complètement opposées et la narration ainsi que les dessins subliment tout ça créant ainsi des personnages vraiment mythiques bientôt assorties de troupes non moins inoubliables.

9
Positif

Des dessins de plus en plus beaux

Une mise en scène bluffante

Un très bon découpage de la narration

Le parallèle terrible entre les 2 anciens amis

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (233)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Berserk
8
Berserk T.33

Berserk T.33 Staff

Lire la critique de Berserk T.33

8
Berserk T.32

Berserk T.32 Staff

Lire la critique de Berserk T.32

Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)