8

Critique de La lanterne de Nyx #4

par Tampopo24 le ven. 27 mars 2020 Staff

Rédiger une critique
Passé et Futur

J'étais un peu partagée dans le tome précédent par les choix scénaristiques fait par l'autrice mais elle m'a totalement réconciliée avec son histoire cette fois et j'ai enfin compris pourquoi elle avait fait ça.

Dans ce quatrième tome, on peut déjà saluer les progrès fait par la mangaka pour gérer les deux trames qui se déroulent en parallèle. Contrairement à la fois précédente, on n'a pas l'impression que celle qui se passe au Japon arrive comme un cheveux sur la soupe et qu'elle se sent obligée de l'inclure. Non, il y a un vrai intérêt et une vraie logique à ce qui s'y passe. On suit l'évolution de Miyo, à qui on fait l'offre d'une vie ! En parallèle, un accident se produit qui a des conséquences à la fois sur elle et sur Momo. Enfin, on voit une belle relation s'épanouir entre Miyo et la mère de Momo, personnage que j'apprécie vraiment énormément et que je trouve très humain. Au milieu de tout ça, on comprend bien qu'au final "le pouvoir" de Miyo ne sert plus à grand-chose et que c'est une bonne chose qu'elle l'ait abandonné, ça montre qu'elle a grandi et s'est débarrassée de ses artifices.

A Paris, l'histoire prend un tournant toujours aussi tragique. Judith, l'ancienne amie de Momo est au plus mal, elle est obligée d'être soignée dans un sanatorium... On découvre alors quel fut son passé avec notre héros et le drame qui l'a conduit là. C'est très triste. Je trouve que l'autrice a bien travaillé ce thème, celui de la prostitution forcée de certaines femmes qu'on appelait des demi-mondaines au XIXe. Il y a d'un côté la réalité, la vente d'être humain puis la survie, et de l'autre la perception fausse que les autres en ont, des femmes qui se complaisent ainsi dans le luxe. Au début, ce dernier point m'a fortement fait grincer des dents avant que je ne comprenne qu'en fait l'autrice y dénonçait la vision caricaturale de ces femmes. C'est très triste. On découvre une réalité terrible d'alors.

Pour autant, l'histoire ne sombre pas dans le mélodrame puisque Momo, lui, continue d'entreprendre encore et toujours. Pour lancer encore plus son affaire, il a l'idée de se mettre à vendre des estampes. C'est l'occasion pour le lecteur de découvrir ce marché et ses amateurs, qui sont souvent des grands noms de l'élite culturelle d'alors. Je sens que ce sera une grande source de nouvelles connaissances dans les prochains tomes et ça me tarde déjà. On a déjà la chance ainsi de découvrir un peu la vie nocturne et/ou culturelle parisienne.

En bref

Ainsi, à travers une banale histoire de boutique d'antiquités au début, l'autrice nous embarque de plus en plus dans un vrai voyage autour du monde. Elle parvient avec talent à tisser une histoire riche en découvertes culturelles tout en y mêlant des intrigues plus intimes où elle livre un message fort sur la place des femmes à travers le temps et les injustices qu'elles ont vécu mais aussi les conquêtes qu'elles ont faite. La Lanterne de Nyx est un titre surprenant et protéiformes.

8
Positif

Finalement une histoire qui prend sens

Un portrait juste et terrible de la prostitution haut de gamme au XIXe

Le retour d'un Momo entrepreneur

Encore et toujours de nouvelles connaissances sur l'univers des collectionneurs d'art

Une belle opportunité pour Miyo

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (233)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de La lanterne de Nyx
Boutique en ligne
10,75€
Boutique en ligne
10,75€
Boutique en ligne
10,75€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)