6

Critique de Six-coups #2

par vedge le ven. 3 avril 2020 Staff

Rédiger une critique
Guns and roses

Dans la petite ville du Far-West découverte au premier tome, tandis que le braqueur de banque attend son jugement et que sa sœur court toujours, arrive en ville un nouveau commerçant.

Vendeur d’armes, il use de tous les moyens, de la persuasion au mensonge et à la corruption passive pour vendre ses marchandises.

Alors que la majorité des habitants se laissent convaincre des plus vieux aux plus jeunes, la femme du shérif mène la contre-offensive pour l’interdiction des armes et la non-violence.

A travers l’humour, le couple d’auteurs fait réfléchir l’air de rien sur l’histoire des violences armées au quotidien d’un pays ou les armes sont en vente libre et où la meilleure des défenses est devenue l’attaque, souvent aveugle et destructrice de jeunes vies.

Le dessin, un peu enfantin, simple, est plein d’efficacité et d’à-propos.

La mise en page est classique, mais le découpage est vif et efficace.

En bref

Dans la petite ville de l’Ouest découverte au tome1, arrive un vendeur d’armes qui souhaite faire prospérer son commerce par tous les moyens. Seule la femme du shérif essaie de mener la contre-offensive Power Flower.

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2199)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Six-coups
Boutique en ligne
5,99€
Boutique en ligne
5,99€
Boutique en ligne
5,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)