8

Critique de Le voyage d'Abel

par vedge le lun. 18 mai 2020 Staff

Rédiger une critique
Demain, dès l’aube…

C’est un récit plein de respirations, un dessin rempli de silences.

Respirations d’un vieil homme, marin de terre, cultivateur de rêves d’océans.

Cette BD se lit comme un poème, celui des rêves manqués, mais dont l’espoir subsiste au fond des têtes et des cœurs.

Un vieux paysan, d’une campagne vieillissante de France, comme il y en a tant, exerce son métier par devoir.

Ce qui le tient debout, c’est un amour enfoui et des rêves d’horizons lointains.

Alors il y croit ; Cette fois c’est pour de vrai, il va tout laisser et partir.

Le récit en petite pas de petit vieux est illustré en deux tons.

Une succession de haïku, ponctués par des estampes d’arbres au fil des saisons.

Dans cette vie morne et solitaire, la couleur c’est le rêve ou l’après.

Les auteurs ont édité une première fois ce récit à compte d’auteurs, car ils n’avaient pas trouvé d’éditeur.

Ils en ont trouvé un désormais, pour le plus grand plaisir des nombreux lecteurs.

Un récit de nostalgie et d’éternel optimisme.

Ne lâchons pas nos rêves, jusqu’au bout ; Qui pourrait nous juger ?

En bref

Un récit au pas précieux d’un vieux paysan par devoir, rêvant d’ailleurs illustré en deux tons. Plein de calme et d’émotion, il dit la force des rêves pour tenir debout, jusqu’au bout.

8
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2215)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
16,90€
Boutique en ligne
16,90€
Boutique en ligne
16,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)