5

Critique de Un Monde Transformé #3

par Tampopo24 le dim. 31 mai 2020 Staff

Rédiger une critique
Déjà la fin ?

Déjà le dernier tome consacré à l'univers imaginé par Kanako Meiji, celui-ci est tellement intriguant et mystérieux qu'on peut même être étonné de déjà devoir l'abandonner. En effet, l'autrice le dit elle-même à la fin, elle a été obligé d'arrêter plus tôt que prévu sans avoir pu tout développer...

Ainsi dans cet ultime opus, nous continuons à suivre l'obscure quête de Puryo, qui cherche à trouver la 14e prêtresse et son journal pour mieux comprendre ce qui se passe dans le temps. Cependant jusqu'au bout cela restera un brin opaque. On nous dévoile tout plein de petit bout de l'intrigue mais ça ne nous amène qu'à une compréhension très parcellaire de cet univers et son fonctionnement, c'est donc assez frustrant.

J'ai trouvé l'ambiance fort plaisante pourtant. Elle m'a rappelé un peu celle des Enfants de la baleine qui j'affectionne énormément, car ici aussi il est question d'une entité qui semble tout contrôler de l'intérieur pour un dessein mystérieux qu'on ignore. Les enfants sont à nouveau le vecteur clé pour faire le lien entre elle et l'extérieur. Ici, ils semblent attirer par le temple pour compenser la solitude de ses entités créatrices. C'est dans un récit ampli d'une amère tristesse.

Cette tristesse nous la ressentons jusque dans le crayonné du dessin. Celui-ci est âpre et rugueux, avec des trait entre moyen âge et gravure de la renaissance avec la naissance de l'imprimerie moderne. C'est assez étrange. En plus, s'y greffe cette étrange magie de la nature et du monde des esprits avec un dessin entre expressivité et impassibilité.

C'est assez marquant et ça donne envie de lire l'autrice sur autre chose, par exemple un titre où on la laisserait développer proprement et complètement son propos, car dans ce dernier tome on ne peut s'empêcher de sentir qu'il manque quelque chose, que c'est inabouti. A l'image de l'héroïne dont on ne comprend pas complètement le revirement final alors qu'elle n'a pas trouvé ses réponses. Son désir de famille est louable mais étrange quand on voit de qui elle s'entoure.

Un dernier tome moins flou que le précédent mais tout de même avec beaucoup trop de trous dans l'histoire pour être appréciable. L'autrice avoue à demi-mots qu'elle n'a pas pu aller au bout de ses idées et ça se sent. L'intrigue reste très vague. Il y a peu de réponses apportées et la quête de Puryo semble un peu veine. Dommage parce que le thème de la croyance développé ici me plaisait.

En bref

Un monde transformé restera donc pour moi un titre au potentiel non exploité qui m'a emmené dans un monde très étrange plus proche du rêve que de la réalité où je n'ai pas bien compris où l'autrice voulait nous amener. L'univers m'intriguait mais je n'ai pas obtenu les réponses souhaitaient ou trop peu d'entre elles du moins. Je reste donc sur ma faim.

5
Positif

Une patte graphique indéniable

Un univers riche en mystère

Le thème de la croyance

Negatif

Une intrigue trop floue

Une histoire inaboutie

Une fin pas forcément très compréhensible

Un goût de trop peu

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (262)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Un Monde Transformé
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)