7

Critique de Monsieur Personne

par MassLunar le jeu. 18 juin 2020 Staff

Rédiger une critique
Quand Jeff Lemire rencontre L'Homme Invisible

Il s'agit de la seconde édition chez Futuropolis du travail de Jeff Lemire après le remarquable et poignant Winter Road. Plus exactement, il s'agit d'une réédition. A priori, The Nobody fut déjà publié chez Panini comics en 2010 sous le titre (horrible) de Monsieur Personne. Nous sommes déjà gréés aux éditions Futuropolis d'avoir bien voulu conserver le titre original. 

Pour être honnête, je ne connais pas le travail de Lemire  dans le milieu des comics pour lesquelles il a officié dans des séries de super-héros  comme Moon Knight , Thanos ou Old man Logan ou des séries plus indé avec notamment Black Hammer ou Swamp Things.

The Nobody  à l'instar de Winter Road fait davantage partie d'un travail plus expérimental dans le domaine plus "snob"du graphic novel. J'avais beaucoup aimé Winter Road à l'époque . C'était un polar hivernal brut dessiné sur un remarquable clair-obscur dilué dans des couleurs bleutés. On retrouve cette même technique dans cette réédition de The Nobody. Le clair-obscur , ces couleurs chromatiques autour d'un bleu-clair presque blanc, un trait fin allongé , légèrement tordue donnent une véritable ambiance effrayante et mystérieuse à ce titre. Dans ce roman graphique, Jeff Lemire s'empare de l'histoire de L'Homme Invisible et sa technique fait ressortir l'angoisse, la solitude et le désespoir émanant du roman original d'H.G Wells. L'atmosphère est morose, perdue dans une petite ville glaciale, un cadre que semble affectionner l'auteur puisque l'hiver et le froid mordant sont également le cadre de Winter Road. Ajoutez à cela l'atmosphère d'une petite ville rurale assez isolée et nous ici un auteur qui exploite au maximum la solitude et le calme figée de ce type de lieux. Un faux calme qui se rompt et se fissure devant l'étrange et l'inquiétant comme en témoigne cette relecture de L'Homme Invisible. 

C'est une relecture fascinante que nous délivre Jeff Lemire mais cette relecture vaut surtout pour cette relation d'amitié que tisse l'étranger bandé et une fille originaire de cette ville qui rêve d'un ailleurs. SI l'évolution de l'homme invisible demeure au fond sans surprises et respecte les codes déjà connus de la frayeur, de l'angoisse et de la solitude, l'évolution de la jeune Vickie est beaucoup plus subtile et intéressante. C'est à se demander qui cherche finalement à devenir visible : l'homme invisible ou la fille d'une ville invisible... 


En bref

The Nobody est un récit fascinant , un brin inquiétant, porté par la technique bleutée et morose que Lemire semble affectionner pour ses graphic novels. C'est un titre assez morose qui manque peut-être de substance et de surprises quand à son Homme Invisible mais qui demeure attrayant quand on regarde celles et ceux qui entourent ce dernier.

7
Positif

Le style de Lemire finement symbolique qui s'adapte parfaitement à cette relecture inquiétante et fascinante d'un classique du fantastique.

Le double-propos autour de l'homme invisible et des habitants de Large Mouth

Negatif

Une ambiance morose presque inerte

Un "homme invisible " fascinant sans être mémorable

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (69)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
14,99€
Boutique en ligne
14,99€
Boutique en ligne
14,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)