7

Critique de Ultimate Avengers Hors-Série #2

par Le Doc le dim. 28 juin 2020 Staff

Rédiger une critique
Ultimate Captain America

La couverture de Ultimate Avengers Hors Série #2, qui reprend celle du premier numéro de la mini-série Ultimate Captain America de Jason Aaron et Ron Garney, résume bien ce qu'il y a à savoir sur cette version alternative de la Sentinelle de la Liberté. On en a déjà vu des représentations du héros devant la bannière étoilé, mais pas avec ce regard, cette attitude...et pas avec un fusil mitrailleur. Ce Steve Rogers est un bigot, un conservateur, un militaire qui obéit aveuglément aux ordres et qui n'est pas du genre à remettre en cause son gouvernement. Bref, pas vraiment un symbole d'espoir...et il m'est arrivé plusieurs fois pendant la lecture de ne pas souhaiter qu'il remporte la victoire (pour résumer, c'est quand même un sale con)...

Mais il n'y a pas de frontière définie entre le bien et le mal dans cette histoire et les actes de son adversaire desservent son propos. Il est déjà arrivé au Cap "classique" d'affronter des versions dévoyées de lui-même. Dans cette mini-série, le rôle va au personnage de Frank Simpson, alias Nuke (apparu pour la première fois dans la célèbre saga Born Again de Daredevil par Frank Miller et David Mazzuchelli et intégré ensuite rétroactivement au programme Weapon Plus). Simpson est ici un militaire sur lequel le gouvernement a tenté de reproduire l'expérience du Super-Soldat, mais la procédure qu'il a suivi n'a pas eu que des effets positifs sur lui et son passage au Vietnam lui a fait perdre le contrôle. Désabusé, Frank Simpson veut que Captain America "voie la lumière" et reconnaisse les atrocités commises par les Etats-Unis. Mais il n'a pas vraiment choisi le bon interlocuteur...

Jason Aaron avait déjà travaillé avec le dessinateur Ron Garney sur Wolverine et comme à chacune de leur collaboration, c'est du solide : le scénariste a bien cerné la personnalité de ce Cap qui n'inspire pas du tout le respect (il n'y a qu'à voir la première scène avec les agents britanniques, avec des dialogues bien piquants) et Ron Garney, qui avait déjà dessiné le Cap originel dans trois séries, sait bien différencier le héros de sa contrepartie Ultimate (comme je le soulignais plus haut, même physique mais pas même attitude, ce qui passe par plein de petits détails).

L'ensemble est nerveux, bien ficelé...et m'a rappelé à quel point je n'aime pas ce Steve Rogers über-patriotique et tête-à-claques ! 


En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (595)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)