7

Critique de Chihayafuru #32

par Tampopo24 le mar. 30 juin 2020 Staff

Rédiger une critique
Fin d'une époque et renouveau

Après tout ce qui avait été mis en place dans les tomes précédents pour relancer le club et ses membres, il fallait que ça porte ses fruits et fasse grandir tout le monde. C'est ce à quoi on assiste ici.

Le tome s'ouvre par la clôture du match Chihaya-Arata sur le résultat qu'on attendait. Ils ont tout donné et ce fut un très beau match qui a permis à chacun de bien évoluer et de mieux se comprendre. Mais là n'est pas ce qu'on retiendra de suite, non, ce qui va importer au lecteur et le marquer : c'est le retour plein d'émotions de Taichi. Celui-ci arrive à la toute fin du tournoi, pour constater la victoire de son amie et assister à la victoire d'Hokuo et de Maigrichon qui avait tant envie de lui en montrer. C'est une jolie conclusion à cette époque de leur vie : le lycée, un moment compliqué et changeant où chacun se cherchait. On assiste à la révélation de certains, dans un rôle où on ne les attendait pas et la reconnaissance que l'on ressent envers eux est d'autant plus forte. C'est très beau, plein de belles valeurs et forcément ça touche.

C'est donc bel et bien une transition qui nous est offerte ici. L'autrice clôt le chapitre du lycée, de son club, de ses amis, de ses amours, pour se tourner vers de nouveaux horizons, peut-être plus individuels mais vécus aussi de façons collectives pour promouvoir un sport qu'ils adorent. J'ai beaucoup aimé la façon dont la mangaka présente le tournoi de karuta individuel comme également un travail d'équipe où il est important de sentir le soutien de ses coéquipiers de club et où chaque victoire individuelle sera une très bonne pub pour le dit club. Ça montre bien que tout est lié et qu'on a besoin des autres dans la vie. A nouveau des valeurs que je partage.

Et pourtant, pour autant, Yuki Seutsugu ne dénigre pas les âmes solitaires. Elle met en scène un très bel affrontement, lourd de sens, entre Chihaya et Shinobu. On découvre encore plus l'amour inconditionnel de celle-ci pour ce sport et sa difficulté à accepter d'autres passionnés. Mais elle a une révélation face à Chihaya et elle ressort magnifiée de son combat car elle a enfin trouvé une adversaire qui pourrait être à sa mesure. Shinobu commence donc à découvrir l'amitié et le partage, un grand pas pour cette solitaire. Cependant, je le répète, l'autrice ne dénigre en rien ceux qui aiment être seul par goût ou par la force des choses, et elle en montre aussi les points positifs et ne raille jamais ces personnages-là.

En bref

On ressort donc de ce tome avec la pèche, convaincu que la suite ne pourra qu'être lumineuse, entre le retour de Taichi dans le game, les amis du club encore plus liés, Arata qui mûrit et réalise la place qu'il pourrait avoir et Shinobu qui évolue tout en restant toujours aussi effrayante. On s'engage dans une nouvelle voie : la fin du lycée et les débuts de matchs plus individuels, ça promet de nouvelles émotions fortes.

7
Positif

Des retrouvailles touchantes avec Taichi

La fin du chapitre collectif du lycée

L'ouverture d'une nouvelle aventure plus individuelle

Des personnages qui mûrissent et se découvrent de nouveaux rôles

Un affrontement plein de symbolique entre Chihaya et Shinobu

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (269)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Chihayafuru
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)