9

Critique de Peau d'Homme

par MassLunar le dim. 5 juil. 2020 Staff

Rédiger une critique
Que vais -je porter ce soir ?

Hubert, auteur d'une farandole de romans graphiques qui ont su toucher leur public, nous a quitté en ce début d'année. Pour son dernier tour de piste, Glénat sort son dernier album. Un joli coup scénariste assortie à un dessin épuré et expressif de Zanzim. 

Peau d'Homme est un one-shot se déroulant a priori dans une Espagne médiévale aux portes de la renaissance. Peu d'indices temporelles mais l'album possède l'allure d'un conte médiéval qui se fait écho des temps modernes. En ce sens, Peau d'Homme , malgré une dimension moins fantastique ( si ce n'est cette magique peau d'homme) me rappelle l'excellent L'Age d'Or de Pedrosa et de Roxanne Moreil. Un one-shot médiéval qui possède aussi une véritable fraicheur de modernité en posant une figure féminine au centre du récit et devant lutter ou du moins s'imposer face à la figure patriarcale. 

Dans Peau d'Homme, cette thématique de l'émancipation , de la liberté tout simplement est traité de manière plutôt directe avec cette artefact magique qu'est cette Peau d'Homme  permettant à la belle Bianca de devenir le beau Lorenzo. Un changement de sexe et donc de genre qui nous entraine vers une double-vie et vers un message, celui d'une libération intime, celui du bonheur. 

Le scénario de Hubert est bien ficelé. Jamais lourd dans le traitement de son propos, l'auteur combine une ambiance sensuelle, un peu libertine qui se heurte à un fanatisme sclérosé donnant lieu à des scènes parfois déchirantes, parfois révoltés.  Encore une fois , Peau d'Homme est un conte moderne et libérateur qui est servi par une écriture incisive qui n' a pas peur de se frotter à la caricature  pour mieux la dépasser.  De plus , au niveau du rythme, c'est un one -shot qui se lit d'une traite et se savoure sans difficulté, grâce aussi et bien évidemment au dessin de Zanzim.

La patte graphique de ce dernier est plutôt épurée pour ce roman graphique dôté d'une belle qualité éditoriale. Nous ne sommes pas dans un dessin du détail mais dans un dessin au charme enlevé, léger. Les expressions et le dessin des personnages sont uniquement composés de quelques traits facilement identifiables et qui contribuent à la fluidité et au charme souvent guilleret de cet album. Mention spéciale au découpage et notamment à ces pleines planches qui se regardent telles des plans-séquences sans aucune interruption. C'est un album tout simplement agréable qui bénéficie aussi d'un très bon travail éditorial de la part de Glénat avec une jolie couverture ornementée qui rappelle l'image du livre de conte. C'est un travail d'une véritable finesse.


En bref

Pour son dernier tour de piste, le regretté Hubert a peut-être réalisé un titre majeur de sa carrière. Moderne , au charme graphique frais et enlevé, doté d'une narration solide et d'une bonne maîtrise de son propos, Peau d'Homme est bien parti pour être l'un des albums majeurs de l'année récoltant un-à-un les coups de cœurs.

9
Positif

Une trame enlevée et moderne sous le couvert d'un conte médiéval qui fait écho à l'actuel, un joli dernier coup de patte pour Hubert.

Le dessin enlevé et expressif de Zanzim qui se marie bien avec le format de l'album.

Une narration fluide avec de bonnes "planches-séquences".

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (77)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Peau d'Homme
10
Peau d'Homme

Peau d'Homme Staff

Lire la critique de Peau d'Homme

Boutique en ligne
27,00€
Boutique en ligne
27,00€
Boutique en ligne
27,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)