5

Critique de Batman Universe

par ScoobyDam le mar. 14 juil. 2020 Staff

Rédiger une critique
Beaucoup de choses pour trop peu de pages

Beaucoup d’encre coule depuis longtemps concernant le chevalier noir. On a ici entre les mains le recueil du travail de Bendis sur le personnage. L’album est composé de son run Batman Universe avec Nick Derington, du récit Citizen Wayne paru dans le Batman Chronicles #21 et du récit Je sais extrait du Detective Comics #1000.

Je ne suis pas un grand connaisseur du travail de Bendis, tout ce que j’ai lu de lui se résume à un épisode de Daredevil, dessiné par Maleev, que j’avais beaucoup aimé.

Ici, c’est complètement différent. Je n’ai pas réellement accroché à l’histoire. La trame de fond est plutôt sympa cela dit, je trouve que l’utilisation du Sphinx est toujours trop rare pour un personnage aussi intéressant! Mais on a ici un récit en 6 numéros et beaucoup, beaucoup (trop) de choses qui se passent.

Le ton est léger, ça change des récits très sombres auxquels on est habitués dernièrement sur Batman. Je ne dirais pas que c’est adressé aux enfants mais ça me paraît très adapté à un public jeune ayant quelques notions cependant sur l’univers DC.

En effet, on sent la plume du scénariste qui a écrit autre chose que du Batman et son attachement à des personnages qui n’ont pas grand chose à faire là. Malheureusement, je trouve que ça participe au surplus d’informations.

Côté dialogue, c’est très années 60-70 avec des vannes un peu lourdingues qui cassent un peu la narration mais apportent souvent un sourire.

Pour l’histoire, en gros, l’Homme mystère tente de voler un oeuf de Fabergé spécial. /* SPOILER */ L’oeuf renferme en réalité une technologie extraterrestre. Alors pourquoi pas, mais c’est là que commence le trop plein d’informations… Vous pourrez, en quelques pages, voir Batman chez des Gorilles télépathes, puis chez les Hawkmen, puis chez les dinosaures, dans le far-west de la fin du 19eme siècle contre des ninjas, … Ca montre le dysfonctionnement de la technologie mais c’est beaucoup trop de choses improbables d'un coup pour un Batman pour que je l’apprécie totalement. /* FIN SPOILER */

Les fans de Green Lantern devraient par contre s’y retrouver, pour moi c’est bien plus adapté au personnage et à l’univers de Green Lantern que de Batman.

Côté dessin, j’ai trouvé ça très surprenant. C’est très original, j’ai bien aimé les personnages, très stylisés (surtout le Green Arrow que j’ai trouvé très chouette). Les décors sont un peu moins recherchés cependant et la Batmobile est très basique, ce qui ajoute une touche au côté 60-70 avec une voiture pleine de technologie mais pas un énorme tank comme on commence à être habitué à voir (même si les Battanks c’est cool).

Alors par contre, côté narration et construction de pages, il y a des petites pépites, notamment une scène d’intrusion sur une double page avec Nightwing que j’ai trouvée géniale.

Au niveau de la colorisation, doit-on réellement parler du travail de Dave Stewart? J’apprécie beaucoup son travail, à chaque fois. Toujours une gestion de la lumière qui apporte beaucoup à la scène.

Pour les 2 autres récits courts, l’hommage à Citizen Kane est assez chouette et se laisse lire très facilement, sans pour autant révolutionner quoi que ce soit. L’autre récit est très court mais très agréable à lire, j’adore Maleev, son trait et sa colorisation.

Pour l’édition, rien à dire de spécial, toujours les bons matériaux de chez Urban avec un papier adapté à la colorisation et une prise en main agréable pendant la lecture. J’aurais cependant aimé une ou deux pages de croquis vu le style particulier de Derington pour comprendre un minimum son processus de recherche.

En bref

Un récit léger, très dispensable et plutôt adapté à Green Lantern. Un dessin original et stylisé qui permet de changer totalement de ce qu’on a lu récemment sur le personnage et bien adapté au ton de l’histoire, mis en valeur par une colorisation très sympa. Pas un grand récit Batman, mais ça permet à un public plus jeune d’en lire un tome. Pour la note, j’ai hésité entre 4 et 5 mais le trait original de Derington l’a emporté.

5
Positif

Le dessin stylisé et original

La colorisation

Le mini-récit dessiné par Maleev

Le côté léger / rétro

Negatif

Trop de choses se passent pour un petit run

Plus adapté à l’univers de Green Lantern

ScoobyDam Suivre ScoobyDam Toutes ses critiques (28)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)