6

Critique de Midnight Rain

par Pois0n le jeu. 23 juil. 2020 Staff

Rédiger une critique
It's raining men...

Vous connaissez l'histoire du chat ramassé dans la rue ? Eh bien Midnight Rain, c'est un peu ça. Un homme suicidaire et criblé de dettes croise la route d'un petit délinquant qui, blessé, n'a d'autre choix que se tourner vers lui. Vous devinez aisément la suite : le chat, farouche, a beau jouer les indifférents, il s'habitue à son nouveau foyer et à ce qu'on prenne soin de lui.

Midnight Rain fait partie de ces histoires qui possèdent une ambiance. En l'occurrence, une atmosphère de misère, Ethan vivant dans un quartier modeste pas très bien fréquenté, où se trouve son logement à peine salubre et mal isolé, qu'il ne quitte que pour travailler. Des loisirs ? Il n'en a pas les moyens. Ce n'est pas de la galère romantisée, mais la vie vide de sens telle que l'on peut la connaître. Bref, Midnight Rain a beau proposer des personnages auxquels son lectorat ne pourra probablement pas s'identifier, leur situation, elle, est bien plus familière et surtout dépeinte de façon crédible. Clins d’œil à mes voisins bruyants et au moisi qui revient sans cesse.

L'ambiance n'est pas non plus au beau fixe entre les deux héros : si Ethan se montre accueillant envers Mike, on sent qu'il traîne un lourd passé, même si l'on ne nous en dit pas plus. De son côté, Mike est fermé comme une huître. Et si ces deux-là se rapprochent, finalement, c'est plus pour combler mutuellement leur solitude qu'autre chose.

L'évolution de leur relation se fait de façon assez naturelle... passé une scène de viol sortie de nulle part. Parce que oui, si Mike avait parfaitement les moyens de se défendre, il a surtout exprimé son absence de consentement de façon claire et nette à plusieurs reprises. Autant vous dire que ça jette un froid sur ce qui se veut une histoire à l'enrobage sombre, mais finalement assez douce. Non, vraiment, on se demande ce que ce passage vient foutre là, dans un récit qui n'en avait absolument pas besoin et n'en tire par ailleurs aucune conséquence.

En fait, tout Midnight Rain se résume à cette histoire assez simple de rencontre qui se transforme en relation par la force des choses, sans le moindre a-côté. Pas d'univers, pas de personnages secondaires, le passé des personnages est à peine évoqué... Il s'agit d'une ligne droite du début à la fin, presque un bout de tranche-de-vie.

Visuellement, les personnages sont très réussis et expressifs, côté décors par contre, c'est très très vide : il n'y en a tout simplement pas. A part peut-être la fameuse tache de moisi. Et l'autrice dessine mieux la violence des coups de poing que les scènes de sexe, pas très dynamiques et d'une sobriété qui tranche avec le reste.

Ceci dit, il demeure appréciable d'avoir droit à une romance M/M mettant en scène des persos matures et non des éphèbes filiformes.

Au final, si Midnight Rain n'est pas mauvais, il n'a rien de particulièrement transcendant non plus. A vous de voir si la patte graphique de l'autrice et l'atmosphère amère peuvent vous plaire.

En bref

Si c'est de la joie et des paillettes qu'il vous faut, passez votre chemin. A l'inverse, si votre truc c'est plutôt les histoires sombres et plutôt réalistes, alors peut-être trouverez-vous votre compte dans Midnight Rain.

6
Positif

Des persos matures!

Le trait est assez joli

L'atmosphère globale

Negatif

La scène de viol n'était vraiment pas nécessaire

Pas de décors

Histoire très linéaire

Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (261)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)