8

Critique de Aria #4

par Tampopo24 le mar. 28 juil. 2020 Staff

Rédiger une critique
Une aventure toujours aussi poétique

J'avais été un peu déçue par le tome précédent que j'avais trouvé plat et où il m'avait manqué de voir nos héroïnes pratiquer leur métier. Ici, c'est tout l'inverse et ce tome fut un petit coup de coeur.

Souffle d'air frais au milieu de la chaleur ambiante, ma lecture du tome 4 d'Aria fut un vrai bonheur. J'ai retrouvé tout ce que j'aimais dans la série : le dépaysement, les relations entre les ondines, les rencontres avec les habitants, la découverte de lieux à la fois emblématiques et d'autres cachés et surtout plein de beaux sentiments. Ce fut une très belle lecture.

Les décors dessinés et mis en scène par Kozue Amano sont toujours de toute beauté et elle nous offre cette fois à plusieurs reprises des doubles pages qui nous mettent des étoiles plein les yeux, que ce soit lors de la traversée de Neo-Venise avec le facteur, lors de la pluie d'étoiles filantes, de la séance d'entraînement avec Akira ou encore de la découverte de la Place Saint Marc et j'en oublie sûrement. Ces images de la ville d'un point de vue non classique mais souvent atypique, sur les toits, en hauteur, à travers des passages secrets, font vraiment rêver et la mise en scène de l'autrice pour attirer notre regard dessus est magique !

Les aventures de nos héroïnes reprennent également dans ce tome, que ce soit à travers les interactions qu'elles ont les unes avec les autres et qui sont plus nombreuses, où à travers leurs déambulations en ville auprès des habitants qui leur font découvrir la ville et la vie autrement. J'ai beaucoup apprécié voir nos trois apprenties ondines avec leurs mentors. C'est une excellente idée que de développer les relations entre ces deux trios et le chapitre relatant le passé de leurs mentors quand elles-mêmes étaient apprenties et amies était très mignon et touchant. On découvre ainsi des personnalités et des caractères différents, que ce soit Akira et son franc parlé un peu rude, Alicia sa douceur et sa nonchalance, ou Atena sa réserve et son don pour le chant. Comme nos aspirantes, elles sont aussi très différentes mais s'entendent à merveille et sont reliées par leur passion pour leur métier.

La lecture de ce tome est également très dynamique car la mangaka y alterne des chapitres très différents, certains invitants à la poésie et au fantastique, d'autres à l'évasion et à la découverte, et les derniers à l'émotion et aux sentiments reliant les gens. Cette variété introduit un rythme entraînant qui avait manqué parfois dans d'autres tomes. La pluralité des personnages, des caractères, des lieux et des sujets est vraiment une bonne chose pour diversifier ce titre tranche de vie qui aurait pu être un peu plat sinon à la longue, alors j'espère que Kozue Amano continuera sur cette lancée.

En bref

Pour ma part, j'ai vraiment été enchantée par cette lecture qui fut une véritable oasis après une journée bien chaude. J'ai aimé le voyage et j'ai aimé me sentir spectatrice privilégiée de la vie de ces ondines et de leurs amis.

8
Positif

Des dessins toujours aussi poétiques

De très beaux décors

Plus de personnages et plus d'interactions

De belles aventures et de belles rencontres

Des épisodes variés qui redonnent du rythme à cette série tranche de vie

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (430)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Aria
7
Aria T.5

Aria T.5 Staff

Lire la critique de Aria T.5

7
Aria T.3

Aria T.3 Staff

Lire la critique de Aria T.3

Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)