10

Critique de Aria

par Pois0n le mar. 21 sept. 2021 Staff

Rédiger une critique
Viens, on va à (Néo-)Venise

Voilà déjà presque vingt ans qu'Aria (originellement nommé Aqua, avant de changer de magazine et de titre avec) nous gratifie de sa douceur et de son onirisme. Une ode à la dolce vita, à l'importance de prendre du temps pour soi, aux petits riens du quotidien ; le tout dans un décor certes familier mais néanmoins plein de surprises.


Si Aria est narré du point de vue d'Akari, apprentie gondolière de son état, on suit en réalité une dizaine de personnages : ses deux meilleures amies mais aussi leurs mentors à chacune, sans oublier des membres d'autres corps de métier permettant à Néo-Venise de tourner rond. Impossible de ne pas s'attacher à tout ce petit monde, d'autant que l'on a largement le temps d'apprendre à les connaître, chapitre après chapitre.


Mais le véritable personnage principal de la série, finalement, c'est bien Néo-Venise. Si la ville possède beaucoup en commun avec sa source d'inspiration terrestre, elle a également ses propres particularités et un folklore qui n'appartient qu'à elle. Bien que l'on apprenne beaucoup de choses sur Venise telle qu'elle existe dans la vraie vie, Néo-Venise nous immerge dans un cadre à la fois futuriste et fantastique, où l'impossible devient possible dès lors que le mystérieux Cait Sith se trouve dans les parages. Aria est un voyage onirique d'un bout à l'autre, rythmé par le passage des saisons.


Même si nos apprenties gondolières ne perdent jamais de vue leur objectif de devenir professionnelles, il s'agit davantage d'une trame de fond dans une série où chaque chapitre représente une mini-histoire. On découvre la ville en même temps que les héroïnes, on observe leurs liens avec leurs proches se renforcer au fil du temps et des petits moments qui comptent... on se laisse porter, tout simplement.


Visuellement, c'est absolument splendide. L'accent est énormément mis sur les décors, souvent mis en valeur par des angles de vue originaux et surtout fourmillant de détails à un niveau assez incroyable. Les personnages ne sont cependant pas en reste, avec beaucoup de dynamisme dans les poses et d'expressivité sur leurs visages. Vraiment, c'est BEAU à tous les niveaux.


Il y aurait tellement à dire sur le côté feel-good d'Aria, la richesse de son univers, et surtout son ambiance exceptionnelle à nulle autre pareille. Il s'agit de l'une de ces séries qui marquent, se démarquent, sont uniques. Définitivement, cette réédition, qui nous permet enfin à nous, public francophone, de découvrir la fin de la série, porte décidément bien son titre : si une série mérite le nom de chef-d’œuvre, c'est bien celle-ci.


En bref

Plus qu'une lecture, Aria, c'est une expérience. Une bouffée d'air frais, une virée dans un autre monde hors du temps, le genre de manga que l'on n'oublie jamais.

10
Positif

C'est doux

C'est incroyablement beau

La richesse de l'univers

Des personnages inoubliables

Negatif

Le papier un peu trop fin et transparent de l'édition Masterpiece Fr, qui laisse souvent voir l'autre côté de la page

Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (286)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Aria
8
Aria T.7

Aria T.7 Staff

Lire la critique de Aria T.7

7
Aria T.6

Aria T.6 Staff

Lire la critique de Aria T.6

Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)