8

Critique de Shadows House #1

par MassLunar le dim. 2 août 2020 Staff

Rédiger une critique
Une petite curiosité enluminée de suie.

Intriguant... on pourrait presque juger ce premier volume de Shadows House d'impalpable telle une curiosité discrète et indicible dont on peine à tirer de solides ficelles.

Honnêtement, je ne peux avouer être en adoration en face du premier volume de ce manga qui m'a surtout laissé perplexe dans un premier temps. En fait, ce premier volume nous introduit un univers très mystérieux qu'il faut avoir envie d'appréhender. On peut résumer ce premier tome d'abord comme une suite de scènes type slice of life fantastiques et mystérieux où la figure d'une étrange shadow côtoie celle de sa poupée-miroir. L'intrigue se déroule dans un immense château au style vénitien. Un château dont le décor semble pour l'instant se limiter à la chambre d'une jeune fille noire de suie dont on ne voie jamais le visage et qui s'appelle Kate. Kate fait partie de la famille des Shadow. Les Shadow possèdent donc cette particularité d'être une sorte d'ombre. Les membres de cette famille utilisent donc des poupées de taille humaine qui incarnent en quelque sorte leurs reflets servants. Pour Miss Kate, c'est le travail de la toute récente poupée Emilico. Une poupée naïve et joyeuse. 

C'est légèrement effrayant, c'est bienveillant, c'est tout simplement charmant. Une délicate fantasy gothique qui démarre tranquillement dans ce premier volume et qui ne cherche à aucun moment à tisser une intrigue claire et précise. Ce premier volume introduit ce duo majeur à travers quelques petits sketchs avant que le cadre ne s'élargisse un peu plus pour dévoiler ce château, demeure gigantesque des Shadows. Mais encore une fois, dans ce premier volume, peu de réponses et beaucoup de questions...

Ce Shadows House , première oeuvre publiée en France d'un duo de mangakas connu sous le pseudo de So-ma-to, est sans doute la petite surprise iconoclaste de cet été. Une surprise qu'il faut savoir apprécier sans se prendre la tête. C'est une lecture qui s'avère assez reposante. Peu d'actions mais une atmosphère assez hypnotique. Toutefois, les auteurs ont tout de même la bonne idée de développer un peu le cadre de l'intrigue vers la fin de ce premier opus car, autant le dire, si ce premier tome serait resté concentré sur un suite de sketchs entre la maîtresse et sa poupée, je n'aurais sans doute pas trouvé ce premier tome aussi attractif. 

Graphiquement, le duo So-ma-to délivre un travail d'une finesse élégante soulignant l'architecture et le mobilier cossu de ce manoir en se limitant d'abord à un espace style huit-clos qui apporte aussi un peu de frayeur, frayeur qui provient également de ce jeu de noirceur que ce soit par le personnage de Miss Kate, par ces nombreuses trames renforcé par la figure omniprésente de la suie. Je ne peux m'empêcher de comparer cette omniprésence du noir au travail de l'artiste Pierre Soulages. D'une certaine manière, le duo So-ma-to cultive cette nuance du noir, cette magie du contraste qui apporte une véritable lumière à ce titre de fantasy tout en noirceur. C'est hypnotique même si graphiquement nous sommes aussi dans un registre parfois morose. 


En bref

On ressort de ce premier volume de Shadows avec une délicieuse sensation de perplexité. C'est un premier volume hors-pistes qui ne raconte pas grand chose pour l'instant mais qui a le mérite de séduire et de se démarquer parmi les lectures d'été. Allez, on ouvre une curieuse porte au bout d'un couloir noir de suie pour le tome 2.

8
Positif

Une atmosphère gothique et douce assez attrayante avec un travail important sur le noir et ses trames

Un début de château et un cadre assez prometteur en termes d'intrigues secrètes.

Negatif

Un premier volume qui ne raconte rien laissant le quotidien se défiler sans véritable but concret.

Une atmosphère un peu sinistre par moment (mais rééquilibrée par une certaine douceur aussi)

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (93)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Shadows House
Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)