8

Critique de Route End #8

par Tampopo24 le dim. 2 août 2020 Staff

Rédiger une critique
Une dernière surprise pour la route ?

Route End aura été de bout en bout un excellent thriller, digne des meilleurs séries TV anglaises qui sont ma référence en la matière, grâce à une mise en scène soignée, maîtrisée et surprenante jusqu'au bout.

Après avoir suivi l'enquête à multiples rebondissements d'Igarashi et ses collègues, je pensais vraiment avoir tout découvert d'abord lorsque le criminel se faisant appeler "End" fut découvert dans le tome 6, puis quand nous avons appris ses mobiles dans le tome 7. C'était encore trop peu pour le mangaka qui nous réserve encore une dernière surprise dans cet ultime tome.

Franchement, j'ai été soufflée de bout en bout par le rythme de cette série, mais également par le développement des personnages qui y est fait et par la charge émotionnelle que l'on rencontre. Ce dernier tome en est le condensé. On revient d'abord sur chaque victime, qui elle était et comment elle en est arrivée là. Puis, un dernier rebondissement nous donne le terrible fin mot sur cette histoire. C'est juste glaçant et effrayant. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur s'est joué de nous de bout en bout.

En parallèle, le destin des héros est sur la corde raide depuis le début. On a vraiment appris à apprécier chacun d'eux malgré leurs névroses et on arrive à un stade où on a vraiment mal pour eux, en particulier pour Haruno qui est au coeur de tout ça. Mais ce n'est pas le seul qui m'aura remuée, chaque personne croisée et chaque histoire racontée autour de ses hommes et femmes cabossés par la vie étaient émouvantes. C'est un joli tour de force de l'auteur et une belle critique sociétale au passage et ce dernier tome en est un peu l'apothéose.

Pour autant, même si j'ai adoré suivre l'enquête, si j'ai vraiment adhéré à l'ensemble des personnages, j'aurais un petit reproche ou du moins un petit élément que j'ai jugé superflu dans l'histoire, c'est l'ajout du surnaturel avec le patron de Taji. Je n'en ai pas trop vu l'utilité et j'aurais préféré qu'on reste vraiment 100% terre à terre ici tant l'histoire était puissante émotionnellement et dans ce qu'elle raconte. Car depuis les aveux du meurtrier et même déjà avant, c'était très impactant. J'ai été marquée par l'histoire tragique de Kato et Yuka, par le suicide de la mère de Kaji ainsi que par le drame d'Aoi et de son fils. Le récit qui a été fait de l'annonce à la famille du potentiel coupable était terriblement lourde à porter également. Alors on n'avait pas besoin d'ajouter une touche de fantastique à tout ça selon moi.

Par contre, la fin est très réussie, que ce soit la morale concernant Taji, le choix fait par Igarashi où le 30 ans après avec la famille d'End, j'ai trouvé ça parfait !

En bref

Route End figurera donc désormais dans ma liste des meilleurs thrillers que j'ai pu lire grâce à une intrigue simple pour le genre mais traitée avec efficacité et surtout humanité. L'auteur a su rendre son enquête crédible et développer une galerie de personnages aux parcours poignants qui restent en mémoire. Bravo !

8
Positif

Un thriller parfaitement menée

Une dernière surprise pour la fin

Des personnages très bien écrits

Des histoires de vie émouvantes

Un final parfait pour chaque personnage

Une histoire marquante

Negatif

Une touche fantastique superflue

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (350)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Route End
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (1)
  • Letum
    Membre

    Tout à fait d'accord concernant la touche fantastique : superflue.