La solitude d'une envahisseuse

Quand un nouveau titre de science-fiction sort en France, je suis toujours attirée pour y jeter un coup d'oeil et qu'elle belle surprise que cette nouvelle série d'Ototo, qui surfe sur une vague un peu classique et old school de la SF avec des envahisseurs extraterrestres déjà sur Terre sans qu'on le sache.

Prévue en 15 tomes, les tomes du Jour où j’ai décidé d’envahir la Terre sortent 2 par 2 pour le moment, ce qui est une très bonne initiative vu la longueur. C'est le premier titre de Maiko Ogawa qui sort chez nous en France, mais celle-ci publie des shonens depuis une dizaine d'année au Japon. Le jour où j’ai décidé d’envahir la Terre est à ce jour son titre le plus long.

J'ai de suite été attirée par les très belles couvertures poétiques et mélancoliques de l'autrice, qui n'ont pas été sans me rappeler l'ambiance des années 80-90, avec ses magicals girls ou encore les films de Spielberg. Ambiance que j'ai retrouvé également à la lecture. C'est d'ailleurs un titre assez particulier, entre le tranche de vie et la SF, qui se déroule assez tranquillement, ce qui rend la lecture vraiment plaisante.

Le thème n'est pas sans rappeler ce que Mohiro Kitoh a proposé dans NaruTaru et Bokurano mais de manière bien plus légère ici. C'est donc un thème connu de la SF mais qui est traité ici de manière plus légère et agréable grâce au tranche de vie qui s'y mixe. En effet, on suit une envahisseuse extraterrestre qui sauve un humain en lui donnant son coeur, puis en fait son partenaire pour conquérir la Terre afin de la protéger, mais au final, elle se sent seule et cherche juste quelqu'un avec qui ne plus l'être.

Un peu comme dans NaruTaru et Bokurano le titre est plein d'ambiguïtés, sauf que c'est une SF légère où à l'heure actuelle les envahisseurs sont peu présents. Cependant quand ils apparaissent, à l'image de ce qu'on peut lire dans Kanon chez Akata, ils font mal. Mais dans ce premier tome, ça ne va pas beaucoup plus loin et on ne sait rien de bien concret sur les intentions plus profondes de ceux-ci.

Cette absence d'informations ne m'a pas gênée vu la longueur de la série. J'ai surtout apprécié l'ambiance typiquement japonaise qui se dégage avec le héros, élevé par son grand-père qu'il veut aider et dont il veut reprendre le café, qui forme un duo de choc avec la jeune extraterrestre qui bouleverse sa vie. C'est bourré d'humour léger, mais pas lourd, grâce au décalage entre l'héroïne loufoque et ce garçon plus sérieux. Il y aura juste besoin dans les prochains tomes de creuser un peu plus les autres personnages car c'est assez léger de ce côté-là pour le moment.

Le seul point noir que j'ai noté au titre et qui m'a vraiment perturbée, c'est le décalage entre les dessins et l'âge des personnages. La mangaka propose un trait très simple et enfantin alors que ces héros sont censés être des lycéens. Du coup, en les regardant on dirait de jeunes collégiens qui jouent aux grands, et en même temps en les lisant on sent aussi un manque de maturité par rapport à des jeunes de cet âge qu'on pourrait connaitre dans la vraie vie. C'est assez étrange.

En dehors de cette donnée, j'ai beaucoup aimé le trait typé "animé" de l'autrice qui correspond parfaitement au ton de l'histoire. Le découpage et la narration sont classiques mais dynamiques. J'ai bien aimé le design de l'extraterrestre qu'on a croisé avec son petit côté "mecha". Et surtout, je l'ai déjà dit mais j'adore la poésie des couvertures et page couleur qui ouvrent le tome.

En bref

J'ai donc trouvé ce premier tome vraiment prometteur. C'est une SF qui me plait avec son petit côté old school, classique et pourtant très humain grâce à son beau mix avec des récits plus tranche de vie. Je suivrai le titre avec plaisir.

7
Positif

De très belles couverture

Une SF old school

Un tranche de vie typiquement japonais

De l'humour léger et pas lourd

Un bon duo de héros

Negatif

Un décalage perturbant entre l'âge et le dessin des héros

Des extraterrestres peu présents

Des personnages à développer

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (350)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le jour où j'ai décidé d'envahir la Terre
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)