7

Critique de Marvel Icons Hors Série #21

par Le Doc le sam. 5 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
Super-Soldat !

Après son retour dans la mini-série Captain America : Reborn, Steve Rogers a constaté à quel point son vieil acolyte Bucky était digne du costume et du bouclier de Captain America. De nouvelles fonctions attendaient la Sentinelle de la Liberté après la défaite de Norman Osborn qui a mis fin à l'ère "Dark Reign" (et ce n'était pas trop tôt) pour laisser la place à une nouvelle initiative éditoriale, "The Heroic Age". Steve Rogers est alors devenu le Super-Soldat, le chef de la sécurité nationale et le leader des Vengeurs Secrets, une équipe assemblée pour venir à bout d'opérations...secrètes et délicates.

Mais même s'il y a eu des choses intéressantes pendant cette période, elle ne fait pas vraiment partie de mes préférées de la longue carrière de la Sentinelle de la Liberté. Et même si Ed Brubaker a fait un très bon travail de développement autour du personnage de James Buchanan Barnes, je n'ai pas boudé mon plaisir quand Steve est redevenu Captain America pendant la saga Fear Itself.

Revenons au Super-Soldat. Les responsabilités de Steve Rogers ne l'ont pas empêché de mener des missions en solo et c'est le sujet de la mini-série Steve Rogers, Super Soldier sortie en 2010. Lorsqu'il apprend que le petit-fils d'Abraham Erskine, directeur de Nixtin Pharmaceutics, a recréé la formule du Super-Soldat pour la vendre au plus offrant, Steve en fait une affaire personnelle. Il se rend alors à Madripoor, où la Nixtin donne un gala pour ses actionnaires. Là, il va tomber dans un piège tendu par un de ses vieux ennemis...

L'intrigue est (très) classique mais Ed Brubaker emballe son histoire avec efficacité, avec des révélations bien amenées (j'ai bien aimé la façon dont il a incorporé des éléments de la mini-série The Adventures of Captain America de Fabian Nicieza et Kevin Maguire, longtemps floue en matière de continuité), un bon rythme (avec 4 épisodes, ce n'est pas dilué comme beaucoup de minis récentes) et de l'action musclée grâce au style puissant de Dale Eaglesham (et pourtant la meilleure scène ne fait pas appel aux biscottos de Rogers).

Bref, bonne petite lecture, bien ficelée...même si j'avoue que je ne me rappelle plus si la surprise de la scène finale a été exploitée par la suite...

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (625)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Marvel Icons Hors Série
Boutique en ligne
1,03€
Boutique en ligne
1,03€
Boutique en ligne
1,03€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)