10

Critique de Carbone & Silicium

par damss le dim. 13 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
IA humanisées ou humains robotisés ??

Mathieu Bablet nous invite dans un possible futur qui voit naître la création de deux IA, Carbone, à l’apparence féminine, et Silicium à qui on a doté des attributs masculins. Ce sont les premiers et pour éviter qu’ils deviennent immortels et surpassent l’Homme, leurs corps à une durée de vie limitée, ce sera 15 ans. Carbone et Silicium vont se lasser de leur cage dorée et tenter de s’échapper pour trouver un semblant de liberté. Ce sera une réussite pour Silicium, mais Carbone n’y arrivera pas. A partir de là, nous allons suivre deux chemins parallèles, de ces deux IA qui vont évoluer totalement différemment au fil du temps en se retrouvant à certaines périodes de leurs vies, irrémédiablement attirés l’un à l’autre, comme des aimants qui s’attirent et se repoussent sans cesse.

En suivant les deux personnages, l’auteur nous dévoile sa vision du futur avec l’évolution inévitable de la technologie mais aussi l’histoire de deux ‘’machines’’ totalement humanisées, que ce soit par la pensée ou encore par leur corps physique. Ces IA ont été conçues avec des données humaines, fabriquées pour leur ressembler et, au fur et à mesure, elles deviennent de plus en plus humaines à des époques où l’Homme le devient de moins en moins.

Il serait compliqué de définir en quelques lignes le contenu de cet album dense qui balaie une multitude de sujets, de réflexions, autour de l’avenir plausible de l’Humanité. Mais pour avoir lu énormément de livres sur le sujet, tous supports confondus, Bablet a su me surprendre en sortant des sentiers battus et en abordant son histoire sous un angle totalement différent avec une approche très originale. On voit évoluer Carbone et Silicium au fil des années, des décennies, et leur réflexion sur le monde mais aussi leur propre évolution amènent à réfléchir. Leur différence de caractère est là aussi un point essentiel de l’album. Carbone va être l’IA raisonnable et investie qui tentera une bonne partie de sa vie de vivre en société afin de s’y intégrer et l’améliorer alors que Silicium lui préfèrera une vie de solitude et d’errance afin de découvrir la richesse qu’offre notre planète.

On les voit grandir, évoluer, on voit notre planète en toile de fond pourrir puis tenter de renaître et puis on réfléchit, bousculé par des questions, des constats, des hypothèses, à ce qui se passe aujourd’hui, les dérives qu’on ne maîtrise pas et l’avenir qu’on offre à nos enfants.

Côté dessins, le coup de crayon de l’auteur est assez brouillon notamment sur les visages mais l’expression des personnages est tout de même bien rendue. Côté décors, il y en a peu car l’histoire est avant tout centrée sur les personnages et leurs échanges, mais on sent que l’auteur y est plus à l’aise. La colorisation quant à elle apporte un vrai plus en fonction des moments et de ce qu’il veut mettre en avant. Je pense notamment à un superbe coucher de soleil ou encore à la couleur de l’eau après la triste fonte des glaces….

J’ai attaqué l’album en pensant avoir une énième version d’une histoire classique d’IA qui veut détruire l’humanité ou encore qui veut l’améliorer ou bien qui devient humaine mais non. Bablet a su se centrer sur les IA avec le devenir de l’Homme et la Terre en toile de fond. L’interaction est légère et l’histoire est centrée sur les rencontres en pointillés de Carbone et Silicium. Leurs retrouvailles leur permettent de faire un bilan du monde et de son évolution mais apporte aussi des réflexions sur leur vision du moment et de leur rôle. Ils évoluent, le monde évolue jusqu’à cette fin à contre-pied après laquelle on referme le livre en se demandant si l’auteur nous a fait partager les vies d’IA humanisées ou bien les vies d’humains robotisés.

En bref

Un bref est impossible pour parler de cet album, mais à part les dessins qui sont très particuliers et dont je ne suis personnellement pas fan, c'est une histoire magnifique que nous offre l'auteur qui su se centrer sur les IA avec le devenir de l’Homme et la Terre en toile de fond. L’interaction est légère et l’histoire est centrée sur les rencontres en pointillés de Carbone et Silicium. Leurs retrouvailles leur permettent de faire un bilan du monde et de son évolution mais apporte aussi des réflexions sur leur vision du moment et de leur rôle. Ils évoluent, le monde évolue jusqu’à cette fin à contre-pied après laquelle on referme le livre en se demandant si l’auteur nous a fait partager les vies d’IA humanisées ou bien les vies d’humains robotisés.

10
Positif

Une histoire prenante

Un choix de narration original

Une vision des IA et du devenir des humains intéressants

Un bijou !

Negatif

Dessins des visages

damss Suivre damss Toutes ses critiques (839)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Boutique en ligne
16,99€
Boutique en ligne
16,99€
Boutique en ligne
16,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)