6

Critique de Secret Empire

par Le Doc le ven. 25 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
L'Empire Secret

Point culminant de la prestation du scénariste Nick Spencer sur les séries Captain America (Steve Rogers + Sam Wilson) et de la saga du "Cap Hydra", Secret Empire était l'event Marvel de l'année 2017. Une histoire massive, qui révélait que Captain America avait été  remplacé par une version de lui-même loyale à l'Hydra, agissant toutes ces années comme un agent dormant pour faciliter la prise de pouvoir mondiale de l'organisation. Secret Empire était d'emblée plus intéressant que la plupart des events Marvel de ces dernières années (ce qui n'était pas trop difficile, vous me direz), mais s'est révélé au final assez inégal.

Le début est très accrocheur, avec une excellente progression dramatique pour le #0. Par contre, j'ai eu un peu plus de mal avec le chapitre du Free Comic Book Day, principalement à cause des dessins de Andrea Sorrentino, que je ne déteste pas mais que je ne trouve pas vraiment adapté pour ce genre d'événement. Les planches manquent de clarté et de puissance, réduisant ainsi l'impact de la dernière page. Secret Empire #1 est un très bon épisode d'ouverture, qui joue sur certains éléments déjà vus dans les gros crossovers Marvel, tout en étant nettement plus riche grâce aux fondations posées par Nick Spencer. Le travail sur les personnages et sur la description du monde post-Hydra est bien fait et il y a une dose d'ironie plutôt efficace. Ca monte bien en puissance et le final claque bien.

Les deux épisodes suivants développent bien la situation, notamment l'organisation de la résistance contre l'Empire de Cap qui conduit à des différences de méthodes entre les héros. Graphiquement, le niveau baisse déjà, Steve McNiven passant le relais à Andrea Sorrentino (pour un résultat qui manque d'ampleur, avec des compositions parfois illisibles) et à Rod Reis (ce qui est un peu mieux, pour des passages qui amènent un rebondissement assez tôt  et ainsi  plus d'interrogations).

Plus on avance dans le récit, plus je suis partagé. C'est moins maîtrisé, Nick Spencer se perd  un peu dans son casting pléthorique et la position de certains protagonistes (comme le Fauve et le Punisher par exemple) peine à me convaincre. Et la valse des dessinateurs m'ennuie profondément (j'ai apprécié les dessins de Leinil Yu à ses débuts, mais là c'est de pire en pire). Le final n'est pas à la hauteur de ce qui a précédé, il y a des choses très fortes, perdues dans des chapitres qui ne tiennent pas toutes leurs promesses. Et les meilleurs passages, les plus puissants comme  les plus touchants (ceux où Nick Spencer touche vraiment juste), ne sont hélas pas toujours bien servis par la partie graphique (décidément le gros point faible).

Contrairement à des ratages comme Fear Itself ou Civil War II, Secret Empire n'était pas une catastrophe, mais le potentiel s'est perdu en cours de route. Dommage...mais cela n'amoindrit pas les qualités des deux titres Captain America de Nick Spencer.



En bref

6
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (646)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Secret Empire
Boutique en ligne
75,00€
Boutique en ligne
75,00€
Boutique en ligne
75,00€
Boutique en ligne
75,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (3)
  • Le Doc
    Staff

    Tu m'as mal compris. Je ne déteste pas Andrea Sorrentino, mais pour moi son style ne correspond pas à un gros blockbuster de super-héros. Par contre, je l'ai trouvé nettement meilleur sur Gideon Falls par exemple, un travail qui repose plus sur l'atmosphère et l'horreur dans le premier tome.
    Et pour résumer, Fear Itself c'est mauvais et Civil War II c'est nul à chier...mais ce n'est que mon avis...^^

  • Dc FBS
    Membre

    civil war 2 et fear itself c'est bien ou pas?

  • Dc FBS
    Membre

    J'AI QUE LE PREMIER NUMéRO MAIS TU ME DONNES ENVIe
    ps: j'adore soreentino et ses dessins illisibles