7

Critique de Le Dévoreur de Souvenirs #2

par Auray le dim. 27 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
Tout s'efface

Le dévoreur de souvenir fait partie de la nouvelle collection Moon Knight Manga des Éditions Delcourt. Jusqu'à maintenant, nous n'avions que des scénarios signés Sugaru Miaki. Le dévoreur de souvenirs a le point commun d'être également un light novel à la base, comme son ainé, mais cette fois, sur une idée de Kyoya Origami.

Mais, il se trouve plus dans une gamme d'émotion type mélancolie. D'ailleurs, les trois enquêteurs que l'on a laissé dans le précédent tome disparaissent très rapidement, trop souriant pour le coup. On recentre l'histoire sur un nouveau couple touchant : Misao et Kaname. Bien entendu, ils font partie des victimes du dévoreur de souvenirs, le Kiokuya, une légende urbaine revenue à la surface récemment, et particulièrement dans l'entourage de Ryôchi.

Au fur et à mesure que l'enquête avance, on cible le coupable de façon plus nette... et nous aussi. Pour ma part, je l'avais deviné depuis le premier tome, peut-être trop habituer à ce genre, mais cela ne m'a pas gêné pour autant, puisque le chapitre final est à la hauteur de nos espérances, dans l'échange verbal, les dessins automnaux de Nachiyo Murayama. Le banc et le parc public s'y prêtent bien.

De plus, on n'oublie pas les personnages secondaires que l'on a apprécié dans le premier tome comme Monsieur Takahara ou encore la petite Kyôko qui n'arrivait plus à traverser les ruelles sombres sans être tétanisé.

En général, l'histoire de Kyoya Origami est peut-être moins « dévorante » que celle de Sugaru Miaki, pourtant, elle tient une gamme de personnages secondaires assez émouvants, et on se passionne au final beaucoup plus pour eux, tant, que lorsque l'on y a fait référence dans les dernières pages, j'ai été touché par la nostalgie de ces instants. Et, pour ça, le dévoreur des souvenirs a une place dans la gamme émotion de la collection Moon Knight des Éditions Delcourt.

En bref

« Il faut avouer que tout semble concorder. »

7
Positif

Les différents récits des personnages secondaires sont assez émouvants...

… et particulièrement, ici, le couple Misao et Kaname

Les magnifiques cadres de Nachiyo Murayama

Un final réussi

Negatif

J'ai deviné qui était le Kiokuya rapidement

Le récit souffre de la comparaison avec les récits de Sugaru Miaki

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (397)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le Dévoreur de Souvenirs
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)